•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Annie Godbout expulsée du comité exécutif de la Ville de Sherbrooke

Une femme dans la quarantaine. Un plan rapproché, elle regarde la caméra. Elle a les cheveux courts bruns. Elle porte un veston bleu.

La conseillère municipale du district de Rock Forest a été expulsée du comité exécutif de la Ville de Sherbrooke. (Archives)

Photo : facebook.com/annie.godbout.plq/

Radio-Canada

Jeudi, la mairesse de Sherbrooke, Évelyne Beaudin, a annoncé, par voie de communiqué, qu'elle expulsait du comité exécutif la conseillère municipale du district de Rock Forest, Annie Godbout.

La décision de la mairesse est applicable dès maintenant. Un changement au sein du comité exécutif était nécessaire, selon Évelyne Beaudin.

La mairesse critique la conseillère pour ce qui est de sa capacité à travailler en équipe. Une situation qui durerait depuis 10 mois. On a noté à plusieurs reprises des incidents qui faisaient en sorte que l'on n'était pas certain qu'elle travaillait vraiment en équipe. Il y a eu des interventions individuelles, des interventions de groupe, mais après 10 mois, il fallait se rendre à l'évidence que ça ne fonctionnait pas.

« Ce n'est pas une décision facile que j'ai dû prendre, mais il fallait se rendre à l'évidence que je m'étais trompée, finalement, en croyant que ça pouvait fonctionner. »

— Une citation de  Évelyne Beaudin, mairesse de la Ville de Sherbrooke et présidente du comité exécutif

Évelyne Beaudin assure avoir perdu confiance en Mme Godbout. On ne sentait pas qu'elle était au comité exécutif pour faire avancer les dossiers. On sentait qu'elle travaillait davantage pour ses intérêts personnels. Donc, c'est là où la notion de confiance et la notion d'équipe n'étaient pas au rendez-vous, ajoute-t-elle.

Danielle Berthold, Laure Letarte-Lavoie et Fernanda Luz sont les autres conseillères municipales qui forment le comité exécutif présidé par la mairesse.

Mme Beaudin entend laisser la poussière retomber avant de déterminer si Annie Godbout sera remplacée.

Annie Godbout surprise

Contactée par Radio-Canada jeudi, Annie Godbout s'est dite très surprise par la sortie d'Évelyne Beaudin.

Quand je me fais accuser de ne pas travailler en équipe, je suis très surprise, car pendant huit ans, j’ai mené beaucoup de projets et de dossiers en équipe avec plusieurs personnes sur plusieurs dossiers, souligne-t-elle.

« J’ai fait mon travail de conseillère municipale. J’ai posé des questions, j’ai challengé sur plusieurs dossiers. De toute évidence, de faire ce boulot-là et de bien le faire, on en paie le prix. »

— Une citation de  Annie Godbout, conseillère du district de Rock Forest

La conseillère croit que son expulsion est notamment liée à des critiques qu'elle a formulées quant à la gouvernance de la mairesse. Elle ne doit pas arrêter les dossiers au comité exécutif. C’est le conseil municipal qui est décisionnel, ce n’est pas la mairesse. Je lui ai répété souvent, et on n’avait pas du tout la même vision par rapport à ça, constate-t-elle.

La conseillère dit avoir l'intention de continuer à faire son travail et à se tenir debout, malgré ce qu'elle qualifie d'attaques vicieuses.

Elle croit par ailleurs que la mairesse n'aime pas se faire challenger, et cite en exemple les échanges tendus qu'elle a eus avec la conseillère Hélène Dauphinais mardi dernier. C’est malheureux, car c’est une femme qui a prôné, pendant quatre ans, des valeurs démocratiques d’accepter les idées des autres, et maintenant qu’elle est à la tête, ce n’est pas du tout comme ça que ça se passe, dit Annie Godbout.

Hélène Dauphinais a d'ailleurs réagi à l'expulsion d'Annie Godbout jeudi matin sur Facebook.

Vous avez vu la mairesse monter sur ses grands chevaux mardi suite à une simple question de ma part à laquelle les fonctionnaires ont su répondre très simplement. La mairesse n’aime pas être surprise, elle n’est pas très ouverte à la discussion. Mme Godbout en fait les frais aujourd’hui. Elle se fait expulser du CE et la mairesse en profite pour laisser planer le doute qu’elle ne travaillait pas correctement. Ça me choque, car Mme Godbout est une personne entière qui a les intérêts de la ville à cœur, a écrit Mme Dauphinais.

Avec les informations de Fanny Geoffrion

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !