•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le grand retour du patin à roulettes à Ottawa

Des gens font du patin à roues alignées.

La surface est située dans l'immeuble du Ottawa Citizen.

Photo : 4 Wheelies

Radio-Canada

Après 40 ans d’absence dans la capitale fédérale, les amateurs de patin à roulettes pourront bientôt s’adonner à leur activité favorite dans un nouvel espace intérieur. Dès le mois de décembre, place au disco, en famille ou en solo, au 4 Wheelies d’Ottawa.

Dès 1907, c’est l’année du premier roller skate à Ottawa, souligne d’emblée Josefa Mampihaona, qui est à l’origine du projet. La dernière installation du genre a fermé ses portes en 1982.

L’inspiration lui est venue du film ATL, film américain de 2006, dans lequel sont mises en scène des compétitions de patin à roulettes dans la ville d’Atlanta.

En voyant ce film-là, je me suis dit qu’il faudrait en avoir un à Ottawa, poursuit M. Mampihaona, en entrevue à l'émission Les matins d'ici.

Une maquette d'un lieu de patin à roues alignées.

Le nouveau lieu de divertissement sera situé sur la rue Baxter à Ottawa.

Photo : 4 Wheelies

Le nouveau lieu de divertissement sera situé sur la rue Baxter à Ottawa, dans l’édifice du Ottawa Citizen. Il sera ouvert à tous les talents et tous les âges. Les moins expérimentés pourront même y prendre des leçons de patin à roues alignées. Et si le 4 Wheelies ouvre en décembre, c’est pour une raison bien particulière.

L'hiver dure six mois ici! Et il n'y a pas de place pour le patin à roulettes l’hiver, explique M. Mampihaona.

Le 4 Wheelies promet différents thèmes, chaque soir.

Le mardi soir, ce serait rétro, la musique des années 70. Le mercredi, c’est plus adapté aux jeunes, énonce M. Mampihaona. On veut que les gens s’habillent comme dans le temps! conclut l’homme d’affaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !