•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application albertaine aide des éleveurs grâce à l’intelligence artificielle

Des vaches avec des points et traits qui identifient les différentes parties de leurs corps.

L'application BETSY surveille et analyse l'état et la santé des bêtes grâce à des caméras. Dans cette image, elle repère l'animal et les différentes parties de son corps.

Photo : OneCup AI

Radio-Canada

Des propriétaires de troupeaux peuvent compter sur une nouvelle paire d’yeux pour surveiller leur bétail : une application albertaine qui fait appel à l'intelligence artificielle.

Cet outil technologique permet à Ashley Perepelkin d’économiser un temps précieux. Mère de quatre enfants, l'éleveuse s’occupe de 160 vaches pour le vêlage dans son ranch situé au sud-ouest d’Edmonton. Ashley Perepelkin doit assumer cette lourde tâche seule, car son mari, le copropriétaire de Perepelkin Farms, est responsable du grain et travaille à temps plein pendant l’hiver.

Un travail pénible pour Ashley Perepelkin, car cela nécessite de vérifier l’état d'une centaine de vaches toutes les trois heures. Un labeur qui doit être fait de jour comme de nuit, et parfois dans des températures hivernales pouvant atteindre des dizaines de degrés au-dessous de zéro.

Dorénavant, l’éleveuse peut compter sur l’aide d'une application nommée Bovine Expert Tracking And Surveillance, soit « Expert en surveillance et pistage bovin ». L'application, dont l'acronyme est BETSY, utilise des caméras de reconnaissance faciale pour regarder les animaux. BETSY fait ensuite un signalement si elle détecte un comportement anormal chez les bêtes.

Ashley Perepelkin est très impressionnée par l'application en général. Sa ferme a participé l'année dernière à la récolte de données et au test bêta de BETSY. C'est à ce moment qu'Ashley Perepelkin a compris tout le potentiel de cette technologie, dit-elle.

Elle peut me dire si quelque chose est en train de se passer [...] de cette façon, je n’ai pas besoin de vivre 60 jours de sommeil limité, se réjouit l'éleveuse.

Un produit albertain

L'application a été développée par l’entreprise albertaine OneCup AI afin de faciliter le travail des personnes œuvrant dans le domaine agricole.

La présidente-directrice générale de l’entreprise, Mohka Shmigelsky, est issue d’une famille de fermiers. Un contexte qui l’a inspirée à mettre sur pieds ce projet.

Mohka Shmigelsky explique que BETSY utilise la reconnaissance faciale pour identifier chaque animal individuellement. La technologie regarde ensuite les bêtes toute la journée pour recueillir des renseignements utiles pour l'éleveur.

L’application a aussi été conceptualisée pour détecter rapidement si quelque chose cloche avec les animaux surveillés. BETSY est un système proactif, indique Mohka Shmigelsky.

Par exemple, l'application va signaler à l’éleveur si une vache vêle ou si elle boite. Elle va même jusqu’à surveiller la consommation d’eau et de nourriture des bêtes.

« BETSY a les capacités d’un ouvrier agricole [qui] regarde vos animaux et vous donne plein d'information sur elles. »

— Une citation de  Mohka Shmigelsky, présidente-directrice générale, OneCup AI

La saison de vêlage est au printemps et c’est une opportunité pour BETSY de se démarquer. Elle regarde les animaux et notifie l’éleveur [...] si une bête commence à vêler, déclare la PDG de OneCup AI.

L'application est également capable de reconnaître et de surveiller une cinquantaine d’animaux différents, comme des chevaux et des moutons, assure Mohka Shmigelsky.

Avec les informations de l'émission Edmonton AM

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !