•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La subvention d’Edmonton pour inciter l’installation de panneaux solaires est épuisée

Vue sur des panneaux solaires.

La capacité photovoltaïque moyenne d'Edmonton est de 1245 kWh/kW par an.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

La Ville d’Edmonton n'accepte plus les demandes du programme de subvention qui vise à inciter les résidents à équiper leur résidence de panneaux solaires, car il n’y a plus d’argent à donner.

Le porte-parole de la Ville, Jim Stang, dit que le programme a alloué la totalité des 2,1 millions de dollars de la subvention, car il y a eu plus de demandes cette année que les trois années précédentes.

Il ajoute qu'il y a 667 demandes de confirmé cette année. Le site internet du programme indique que, depuis sa création en 2019, un total de 1212 personnes y ont déjà participé.

La directrice générale de l’association Solar Alberta, Heather MacKenzie, est contente qu’autant d'Edmontoniens aient participé à ce programme de transition vers l'énergie solaire.

Elle explique que les consommateurs qui produisent leur propre électricité sont en augmentation dans la province : le nombre de producteurs indépendants d’énergie solaire augmentait avant de 100 par mois et tout récemment il a augmenté de 900, dit-elle.

Lancé en 2019, ce programme offre un rabais maximal de 4000 dollars par habitation. Une des participantes, Leah MacLeod, a pu faire installer 12 panneaux solaires sur le toit de sa maison l’an dernier.

Leah MacLeod dans son jardin.

Grâce aux subventions fédérale et municipale, Leah MacDonald a pu faire installer des panneaux solaires sur le toit de sa maison dans le quartier North Glenora.

Photo : Radio-Canada / Scott Neufeld

Elle a pu obtenir le financement de la Ville, mais aussi l’incitatif d’un programme du gouvernement fédéral. Cette combinaison de subventions a permis de rembourser presque la moitié de sa facture d’installation. Je n’aurais pas pu le faire sans, explique-t-elle.

Heather MacKenzie espère que le programme municipal va continuer. Jim Stand dit de son côté que la Ville va examiner les résultats du programme, les conditions du marché et les incitatifs financiers existants pour déterminer la suite des choses.

Avec des informations de Madeleine Cummings.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !