•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chef de police de Saskatoon au conseil consultatif de la Ligue de hockey de l’Ouest

Patrick Nogier.

Patrick Nogier a plus de vingt ans d'experience en matière d'enquêtes criminelles, en plus d'être un vétéran de la Ligue de hockey de l’Ouest.

Photo : CBC

Radio-Canada

L'ancien chef du Service de police de Saskatoon Patrick Nogier a été porté à la tête du conseil consultatif de la Ligue de hockey de l’Ouest, qui a pour mission d'offrir un espace de travail sécuritaire pour les joueurs, les entraîneurs et les bénévoles.

Son arrivée survient alors que le monde du hockey fait l'objet d'un examen minutieux quant à la façon dont les allégations d'abus sont gérées.

L'instance indépendante donnera ainsi aux joueurs et au personnel la possibilité de signaler tout cas d'intimidation, de viol, et de tout autre acte criminel.

Le conseil examinera toutes les préoccupations concernant l'intimidation et le harcèlement, notamment. Il fera ensuite des recommandations sur les mesures à prendre. Quant aux affaires criminelles, elles seront transmises directement à la police.

M. Nogier a plus de vingt ans d'experience en matière d'enquêtes criminelles, en plus d'être un vétéran de la WHL, ayant joué entre 1985 et 1987 avec les Kamloops Blazers et les Swift Current Broncos.

« Nous espérons que les joueurs lancent des alertes sans peur de représailles. »

— Une citation de  Patrick Nogier

 Je pense que nous créons un environnement qui permettra à toute personne de divulguer tout acte anormal. Et si nous parvenons à amener les gens à se manifester et à parler, alors je pense que c'est le premier pas vers la reconnaissance des comportements que nous essayons d'éradiquer du hockey , explique-t-il.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !