•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Getty Images interdit les contenus générés par une intelligence artificielle

Une œuvre produite par le générateur d'images DALL-E 2.

Les images produites par l'IA sont de plus en plus difficiles à distinguer de celles qui sont faites par des humains.

Photo : DALL-E 2

Radio-Canada

Le téléchargement et la vente d’illustrations générées par une intelligence artificielle (IA) sont désormais interdits de la banque d’images et agence de photographie américaine Getty Images. Le géant dit agir de la sorte par crainte de représailles liées à d’éventuelles revendications de droits d’auteur.

Les images créées par des logiciels d’IA comme DALL-E, Midjourney, Stable Diffusion ou encore Craiyon sont ainsi bannies du site, selon cette nouvelle politique.

Getty Images a emboîté le pas à de plus petites plateformes acceptant des contenus téléversés par les internautes qui ont fait des annonces semblables ces derniers jours, dont Newgrounds, PurplePort et Fur Affinity.

Des inquiétudes

Dans une entrevue accordée au site spécialisé The Verge, le PDG de Getty Images, Craig Peters, a déclaré que son objectif était de protéger de façon proactive la clientèle du site.

« Il y a de réelles inquiétudes concernant les droits d'auteur sur [les images fabriquées] par ces modèles. [Il y a également des enjeux sur le plan] des droits qui sont encore non résolus concernant l'imagerie, les métadonnées de l'image et les individus contenus dans celle-ci. »

— Une citation de  Craig Peters

La plupart de ces logiciels d’IA utilisent des contenus récupérés sur le web et potentiellement protégés par des droits d’auteur pour créer leurs propres images.

D’après Craig Peters, peu d’images générées par l'intelligence artificielle se retrouvent sur les plateformes de Getty Images.

C’est en partie sur les épaules des internautes que repose le fardeau d’identifier et signaler les images venant de l'IA. L’entreprise compte aussi travailler avec la Coalition for Content Provenance and Authenticity (C2PA), une association fondée en 2021 par Microsoft, la BBC, Truepic, Arm, Adobe et Intel, pour créer des filtres de ces contenus pour la plateforme.

Au moment d’écrire ces lignes, il était toujours possible de trouver du contenu généré par intelligence artificielle sur la banque d’images.

Avec les informations de The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !