•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ingrid St-Pierre lance un vidéoclip avec 50 femmes du mouvement Mères au front

Plusieurs femmes se tiennent debout dans une forêt, portant un cœur vert sur la poitrine.

Ingrid St-Pierre (à l'avant-plan) et quelques mères ayant participé à son vidéoclip.

Photo : Capture d'écran YouTube / Ingrid St-Pierre

Radio-Canada

L’autrice-compositrice-interprète Ingrid St-Pierre a dévoilé mercredi une nouvelle chanson intitulée Mères, accompagnée d’un vidéoclip signé par Anaïs Barbeau-Lavalette et Frédérique Bérubé. On peut y voir 50 femmes du mouvement Mères au front avec leurs enfants, arborant toutes un cœur vert, signe de leur engagement dans la lutte contre les changements climatiques.

Mères est le premier extrait d’un nouvel album à venir en 2023. Ingrid St-Pierre y retrouve la formule qui a fait sa marque de commerce, soit un mélange piano-voix limpide qui laisse place à toute la poésie de ses paroles, que l’on comprend comme un message d’une mère à ses enfants : J’ai bercé vos nuits blanches, vos dos ployant sous mes phalanges/Et dans l’étreinte où tout s’alente, vos cous seront mes vacances.

Cette nouvelle chanson fait suite au dernier album d’Ingrid St-Pierre, l’entièrement instrumental Ludmilla, lancé au mois de mars. Elle présentera l’opus dans un concert mis en scène par Frannie Holder, chanteuse du groupe Random Recipe, le 10 décembre au Grand Théâtre de Québec et le 16 décembre au Gesù, à Montréal.

Mères au front est un mouvement décentralisé porté par des mères et des grand-mères qui s’unissent pour faire face à l’urgence climatique et assurer un avenir plus lumineux aux jeunes. L'autrice et cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette, la sociologue et écologiste Laure Waridel et l'activiste et chroniqueuse innue Melissa Mollen Dupuis font partie des instigatrices du mouvement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !