•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des candidats dans Côte-du-Sud s’engagent pour la santé

La porte principale de hôpital Notre-Dame-de-Fatima, à La Pocatière.

Pour assurer un service le plus complet possible, des candidats proposent d'utiliser les services des CLSC.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

Les candidats du Parti libéral du Québec (PLQ), Sylvain Lemieux, et de Québec solidaire (QS), Guillaume Dufour, dans la circonscription de Côte-du-Sud ont présenté leurs priorités. Il a été principalement question du domaine de la santé, avec l'accès aux soins, et de médecine vétérinaire.

Le candidat du PLQ, Sylvain Lemieux, souhaite faire des soins de santé de proximité son dossier le plus important. S'il est élu le 3 octobre, il veut remettre la gestion locale au cœur du Kamouraska, notamment à l'Hôpital Notre-Dame-de-Fatima, à La Pocatière.

Il était d'ailleurs l'un des instigateurs de la marche citoyenne pour le maintien des soins en région en mai 2017 à La Pocatière. Une marche qui avait abouti à la création du comité citoyen nommé Mes soins restent ici.

« Je veux savoir où va mon argent. 50 % de nos impôts vont en santé et les urgences sont toujours pleines et on n'est pas capable d'opérer! »

— Une citation de  Sylvain Lemieux, candidat du Parti libéral du Québec dans Côte-du-Sud
Un homme est assis devant une fenêtre; une pancarte électorale avec sa photo est à côté de lui.

Sylvain Lemieux présente ses priorités pour la circonscription de Côte-du-Sud.

Photo : Radio-Canada / Fabienne Tercaefs

Un discours sur la décentralisation de la gestion des soins de santé que partage le candidat de Québec solidaire, Guillaume Dufour. On veut une gestion plus locale et qui est plus orientée vers les besoins de la population et les soins de proximité, confirme le candidat.

Il propose d'utiliser les structures déjà existantes des centres locaux de services communautaires (CLSC). Ils permettraient de couvrir des soins physiques, des soins en santé mentale, de la prévention et d'assurer des services sociaux. Une façon de pallier le manque de médecin de famille et aussi de désengorger les urgences, selon le candidat.

« Les CLSC ont été un peu désinvestis ces dernières années et on veut qu'ils deviennent la première porte d'entrée du réseau de la santé. [...] Ils seraient ouverts 24 heures sur  24 et 7 jours sur 7. »

— Une citation de  Guillaume Dufour, candidat de Québec solidaire, Côte-du-Sud
Guillaume Dufour à l'extérieur devant l'Hôpital Notre-Dame-de-Fatima à La Pocatière.

Guillaume Dufour défend les couleurs de Québec solidaire pour la deuxième fois dans la circonscription de Côte-du-Sud.

Photo : Photo: Québec solidaire

Aide aux aînés et personnes vulnérables

Concernant les aînés et les personnes les plus vulnérables, les deux candidats ont une vision différente. Sylvain Lemieux propose de bonifier l'offre existante, par exemple en déménageant le Foyer d'Youville de Montmagny dans un édifice approprié avec le personnel et les outils adaptés aux besoins de la clientèle, indique le candidat.

Le candidat de QS, Guillaume Dufour, demeure dans les priorités de son parti et vise davantage un soutien pour les personnes qui souhaitent rester chez elles plutôt qu'en institution. Québec solidaire souhaite doubler l'offre de soins à domicile et mettre sur pied un programme d'allocations pour les proches aidants qui pourraient atteindre 15 000 $, non imposables, par année. Le candidat poursuit sur les engagements de sa famille politique concernant le personnel. On veut améliorer les conditions de travail pour aider à régler cette pénurie de main-d'œuvre là, ajoute Guillaume Dufour. Le temps supplémentaire obligatoire (TSO) est aussi montré du doigt comme problème de rétention de personnel.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections provinciales au Québec.

« On veut mettre fin au temps supplémentaire obligatoire pour la santé des employés. »

— Une citation de  Guillaume Dufour, candidat de Québec solidaire, Côte-du-Sud

Le parti souhaite également abolir les agences de placement en santé et instaurer une loi sur les ratios sécuritaires du nombre de patients qu'un employé peut avoir à sa charge.

Dossier sensible : la Faculté de médecine vétérinaire

Le candidat du PLQ continue de soutenir le dossier de la Faculté de médecine vétérinaire à La Pocatière. C'est le dossier de l'ITAQ qui m'a fait me lancer en politique, explique Sylvain Lemieux.

Il rappelle que toutes les infrastructures existent à La Pocatière. Je ne lâcherai pas ce dossier qui m'est cher tant et aussi longtemps que le nom de La Pocatière ne figurera pas dans l'étude d'implantation, dit le candidat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !