•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prolongement de l’A-20 : un groupe de citoyens interpelle les candidats

route 132

Le parachèvement de l'autoroute 20 entre Trois-Pistoles et Le Bic, un tronçon de 47 km, est demandé de façon récurrente par les milieux politique et économique (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le groupe Le pont de la 20 ça tient pas debout demande aux candidats de la région aux élections provinciales de s'opposer au projet de prolongement de l'autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski.

Jusqu'à maintenant, les principales formations politiques se disent favorables au projet, ce que les membres du groupe considèrent comme un manque de vision et un manque de compréhension des enjeux liés à l'urgence climatique.

« Nous demandons au prochain gouvernement du Québec de retourner à la table à dessin pour repenser le projet et répondre au besoin d’une [route] 132 efficace et plus sécuritaire sur certains tronçons jugés plus problématiques. »

— Une citation de  Extrait du communiqué du groupe Le pont de l'autoroute 20 ça tient pas debout

Les impacts néfastes que pourrait avoir cette section de la 20 sur l'ensemble des commerces contournés par cette nouvelle autoroute risquent fort bien de signer l'arrêt de mort de certains entrepreneurs comme c'est le cas en ce moment à Cacouna et L’Isle-Verte, ajoutent les membres du groupe.

Jusqu'à maintenant, les candidats de la circonscription de Rivière-du-Loup–Témiscouata se sont faits plutôt discrets sur la question.

Dans la circonscription de Rimouski, les aspirants-députés du Parti québécois, de la Coalition avenir Québec, du Parti libéral et de Québec solidaire en ont cependant tous fait une priorité.

Des voitures circulent sur une route.

Les opposants au projet de prolongement de l'autoroute 20 s'inquiètent surtout de la construction d'un pont enjambant la rivière des Trois-Pistoles (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

En mai dernier, les élus de la Ville de Trois-Pistoles ont adopté une résolution demandant au gouvernement d'inclure la portion de la route 132 entre Notre-Dame-des-Neiges et Trois-Pistoles dans le mandat du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) et de considérer cette option pour sécuriser la circulation automobile dans ce secteur.

Le projet de prolongement de l'autoroute 20 a été remis au Plan québécois des infrastructures (PQI) en mars dernier. Le premier ministre François Legault avait cependant affirmé qu'il n'y aurait pas de prolongement sans acceptabilité sociale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !