•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ouragan Fiona risque de frapper très fort en Atlantique

« C’est une tempête très très intense qui se dirige vers nous », dit le météorologue Bob Robichaud.

Grosse vague.

Plusieurs régions des provinces atlantiques se préparent à l'arrivée de l'ouragan Fiona.

Photo : Gracieuseté Alick Tsui

Radio-Canada

Fiona fonce vers les provinces de l'Atlantique et son impact s’annonce majeur. Les météorologues prévoient une tempête post-tropicale agressive avec des vents de force ouragan. Ils indiquent que des dommages importants sont à prévoir dans certaines régions.

Fiona devrait frapper l’Atlantique et l’est du Québec vendredi et samedi. L’ouragan a balayé les îles Turks et Caicos mardi et se dirige vers les Bermudes, mercredi, avec des vents de plus de 200 km/heure.

Environnement Canada indique que cette tempête se dessine comme un phénomène violent pour le Canada atlantique. Au moment de son arrivée au Canada, Fiona aura à la fois les caractéristiques de systèmes tropicaux et celles des tempêtes hivernales intenses, mais avec de la pluie très forte et des vents violents.

Voici pourquoi Fiona inquiète

  • Des vents de force ouragan

  • Des quantités importantes de pluie, plus de 200 mm sont probables par endroits

  • Des vagues de 10 à 12 mètres en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve

  • Une trajectoire plus à l’ouest, donc plus sur les terres que dans l’océan

Source : Environnement Canada

Environnement Canada prévient que les quatre provinces de l'Atlantique seront touchées par cette tempête post-tropicale, mais les régions de l'est de la Nouvelle-Écosse, le sud-ouest de Terre-Neuve et l'est de l'Île-du-Prince-Édouard seront probablement les plus touchées par Fiona.

Fiona devrait se transformer en importante tempête post-tropicale lorsqu’elle traversera l’est du Canada vendredi et samedi.

Bien qu’il soit encore tôt, la trajectoire actuelle prévoit que Fiona pourrait passer à l’est d’Halifax jusqu'à possiblement la côte ouest de Terre-Neuve, relate le Bob Robichaud, du Centre canadien de prévision des ouragans.

« Ça va être une tempête extrêmement puissante. »

— Une citation de  Bob Robichaud, météorologue

Selon le météorologue, le plus fort de la tempête aura lieu durant la nuit de vendredi à samedi. Les effets pourraient se faire sentir jusqu’à plus tard dans la journée de samedi.

On va commencer à voir les effets de la tempête Fiona bien avant que le centre [de la tempête] arrive. Il va probablement y avoir de la pluie qui va se propager sur l’est des provinces maritimes durant la journée de vendredi, qui pourrait s’intensifier même vendredi après-midi, et ça, c’est bien en avance du système. Les conditions vont se détériorer tard en soirée en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard.

De possibles records… Et surement beaucoup de dégâts

Bien qu’il soit trop tôt pour prévoir la vitesse des vents, dit Bob Robichaud, une chose est certaine selon lui : ils seront très forts.

On parle des pressions atmosphériques vraiment record qu’on a vues dans les provinces de l’Atlantique, dit-il. Les gens qui ont un baromètre à la maison, ce serait en dessous de l’échelle du baromètre.

« On va voir des arbres déracinés, des branches de cassées et des pannes de courants qui pourraient durer plusieurs jours. Des inondations, c’est presque garanti qu’on va en voir.  »

— Une citation de  Bob Robichaud, météorologue

Plusieurs régions dans l’est et le centre de la Nouvelle-Écosse et possiblement à l'Île-du-Prince-Édouard vont facilement voir tomber 100 mm de pluie, selon Bob Robichaud.

Il y a des régions qui pourraient possiblement même atteindre le 200 mm, quelque chose qu’on a vu [...] avec Dorian, trois ans passés, ajoute-t-il.

Un grand arbre déraciné bloque complètement une rue résidentielle.

L'ouragan Dorian avait déraciné bien des arbres et fait beaucoup de dommages à Halifax et ailleurs en Atlantique en septembre 2019 (archives).

Photo : The Canadian Press / Andrew Vaughan

Le météorologue souligne que le littoral du détroit de Northumberland sera particulièrement vulnérable aux intempéries.

Se préparer pour 72 heures

Les gouvernements provinciaux et organismes responsables des mesures d’urgence dans les provinces de l'Atlantique demandent aux résidents de se préparer à l’arrivée de Fiona.

Au Nouveau-Brunswick, l’organisation des mesures d’urgence rappelle aux résidents de se préparer à rester chez eux pendant 72 heures sans électricité. Prévoir une trousse d’urgence et avoir un plan est essentiel selon l’organisme.

En Nouvelle-Écosse, le Bureau de gestion des urgences avise les citoyens qu'ils devraient se préparer en vue de vents forts, de pluies abondantes et d'ondes de tempête qui peuvent causer des pannes d'électricité, des inondations et des dommages importants.

En cas de tempête, la meilleure chose à faire est d'être prêt, a déclaré John Lohr, ministre responsable du Bureau de gestion des urgences. Avec Fiona qui pointe à l'horizon, il est important de prendre des mesures de précaution avant son arrivée. En travaillant ensemble, nous pourrons réduire au minimum les effets de cet ouragan.

La société d'électricité Nova Scotia Power a prévu d'envoyer des équipes supplémentaires au Cap-Breton pour faire face aux possibles pannes d'électricité.

Sur la côte ouest de Terre-Neuve, le maire de Ramea, Ian Stewart indique que les résidents s’affairent déjà à protéger leur propriété. Mais ils sont habitués, ajoute-t-il avec philosophie.

Être comme ça au milieu de l’océan, nous devons suivre ce qui se passe et nous préparer du mieux possible, pense-t-il.

Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique de Terre-Neuve a indiqué que ses équipes inspectent et libèrent des ponceaux en prévision de la tempête. On demande au public de surveiller les alertes publiques et de consulter le site 511 de la province sur les conditions routières avant de prendre la route.

Jillian Mullowney, de la Croix-Rouge canadienne en Atlantique, ajoute qu’une bonne préparation de tous aidera les autorités en cas de catastrophe.

Plus les gens sont capables de se préparer, plus les services d'urgence peuvent se concentrer sur les personnes vulnérables qui ne sont pas en mesure de se préparer, indique-t-elle.

Les meubles extérieurs devraient être attachés et les objets devraient être rangés.

Fiona frappe les Caraïbes

Vue aérienne de rues inondées.

L'ouragan Fiona a provoqué d'importantes inondations dans les Caraïbes, notamment sur l'île de Porto Rico.

Photo : AP / Alejandro Granadillo

Fiona a été classé ouragan de catégorie 3 mardi, puis de catégorie 4 mercredi, générant des vents soutenus à plus de 209 km/h, après avoir frappé les îles Turks et Caicos, au nord d'Haïti.

À Porto Rico, les vents et les pluies de Fiona ont laissé la plupart des gens sans électricité et la moitié de la population sans eau courante au milieu de ce que les responsables ont appelé des « inondations historiques ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !