•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme tué et deux autres blessés par balle au centre-ville de Montréal

Un périmètre est délimité par un ruban de signalisation.

Un périmètre de sécurité a été établi près du Centre Bell.

Photo : Radio-Canada / Alain Béland

Radio-Canada

Un homme a été tué et deux autres ont été blessés après avoir été atteints par balles au centre-ville de Montréal, mardi soir. Les événements se sont déroulés au coin des rues Saint-Antoine et de la Montagne près du Centre Bell, peu avant 20 h.

Les policiers n'ont pas trouvé de victimes à leur arrivée sur les lieux. Celles-ci ont toutefois été localisées à un kilomètre de là, devant la station de métro Georges-Vanier.

Des témoins ont raconté au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) qu'un véhicule en mouvement aurait fait feu sur le véhicule des victimes avant de prendre la fuite. Ces dernières auraient continué leur route avant de s'arrêter dans la rue Saint-Antoine Ouest, près de la rue Georges-Vanier.

Un des hommes a succombé à ses blessures sur place. Un second a été transporté à l'hôpital dans un état critique.

Par la suite, les policiers ont localisé une troisième victime, blessée au bas du corps, à l'angle des rues Saint-Antoine Ouest et Saint-Martin. L’homme a été transporté à l’hôpital dans un état critique. Le SPVM ne pouvait confirmer dans l'immédiat s'il était à bord du véhicule qui avait été pris pour cible devant le Centre Bell.

La police montréalaise a annoncé en début de journée que les deux victimes qui avaient été transportées à l'hôpital se trouvaient dans un état stable.

Les forces policières ont établi un vaste périmètre de sécurité dans la rue Saint-Antoine Ouest, entre Peel et Georges-Vanier.

La Société de transport de Montréal a également confirmé que la station de métro Georges-Vanier a été fermée mardi soir. Le service a toutefois repris mercredi matin.

Les enquêteurs des crimes majeurs et les techniciens en identité judiciaire analysent la scène et visionnent les images des caméras de surveillance. Aucun suspect n’a été arrêté pour le moment.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.