•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ouragan Fiona matraque les îles Turks et Caicos

Un aperçu des dégâs causés par Fiona.

L'ouragan a déjà provoqué de très lourds dégâts à Porto Rico.

Photo : Reuters / Ricardo Arduengo

Associated Press

L'ouragan Fiona de catégorie 3 matraquait les îles Turks et Caicos, mardi, après avoir dévasté Porto Rico, où la plupart des gens sont restés sans électricité ni eau courante et où les sauveteurs ont utilisé des équipements lourds pour mettre les survivants en sécurité.

L'œil de la tempête est passé près de l'île de Grand Turk, la plus grande des îles Turks et Caicos, mardi matin, après que le gouvernement eut imposé un couvre-feu et exhorté les gens à fuir les zones sujettes aux inondations. Selon le Centre national des ouragans des États-Unis, l'onde de tempête pourrait y faire monter les niveaux d'eau de 1,5 à 2,5 mètres au-dessus de la normale.

Le premier ministre Washington Misick a rappelé par voie de communiqué que les tempêtes sont imprévisibles. Il a exhorté les gens à évacuer et à prendre toutes les précautions pour assurer leur sécurité.

Tôt mardi, Fiona tourbillonnait à seulement 15 kilomètres au sud-est de l'île principale, et des vents ayant la puissance d'un ouragan étaient ressentis à 45 kilomètres de son œil. Elle générait des vents soutenus de 185 kilomètres/heure et glissait vers le nord-ouest à 17 kilomètres/heure.

En après-midi, la tempête était située à environ 50 kilomètres au nord-nord-est de l'île de North Caicos.

Le Centre national des ouragans des États-Unis, à Miami, a précisé que Fiona pourrait se transformer en ouragan de catégorie 4 en s'approchant des Bermudes, vendredi. La tempête perdra ensuite de la force avant d'aller frapper la côte est du Canada en fin de semaine.

La tempête a déversé des pluies diluviennes sur Porto Rico et sur la République dominicaine.

La pluie frappait encore certaines parties de Porto Rico mardi, où des gens raclaient, balayaient et nettoyaient l'eau de leurs maisons et des rues des zones rurales alors que les eaux de crue historiques commençaient à reculer.

Dans la ville montagneuse de Cayey, la rivière Plato a débordé et le torrent d'eau brune a consommé des voitures et des maisons. Des commodes renversées, des lits et de grands réfrigérateurs jonchaient les cours des gens, mardi.

Puerto Rico n'est pas préparé à cela, ou à quoi que ce soit, a déclaré Mariangy Hernandez, une femme au foyer de 48 ans, qui a dit qu'elle doutait que le gouvernement aide sa communauté de quelque 300 personnes à long terme, malgré les efforts continus pour nettoyer les rues et rétablir le courant. Ce n'est que pour quelques jours et après, ils nous oublient.

Elle et son mari ont fait la queue en attendant que la Garde nationale nettoie un glissement de terrain dans leur quartier vallonné.

Les efforts de nettoyage ont eu lieu le jour du cinquième anniversaire de l'ouragan Maria, qui a frappé en tant que tempête de catégorie 4 en 2017 et a coupé l'électricité pendant un an dans certaines parties de Cayey.

Jeannette Soto, âgée de 34 ans, craignait qu'il faille beaucoup de temps aux équipes pour rétablir le courant, car un glissement de terrain a emporté le principal dispositif d'éclairage du quartier.

C'est la première fois que cela se produit, a-t-elle déclaré à propos des glissements de terrain. Nous ne pensions pas que l'ampleur de la pluie allait être si grande.

Un homme circule sur une route inondée.

L'ouragan a déversé de gigantesques quantités de pluie.

Photo : Reuters / RICARDO ARDUENGO

Inondation historique

Le gouverneur Pedro Pierluisi a demandé mardi une déclaration de catastrophe majeure et a affirmé qu'il faudrait au moins une semaine avant que les autorités n'aient une estimation des dommages causés par Fiona.

Il a qualifié les dégâts causés par la pluie de catastrophiques, en particulier dans les régions du centre, du sud et du sud-est de l'île.

Le chef de l'Agence fédérale de gestion des urgences s'est rendu à Porto Rico mardi alors que l'agence a annoncé qu'elle envoyait des centaines de personnes supplémentaires pour renforcer les efforts locaux.

Un homme de 58 ans a perdu la vie à Porto Rico après avoir été emporté par une rivière dans le centre de l'île. Un autre homme de 70 ans a été brûlé vif au moment où il tentait de remplir sa génératrice d'essence pendant qu'elle était en marche.

La Garde nationale a secouru un millier de personnes à Porto Rico, qui a reçu jusqu'à 64 centimètres de pluie à certains endroits. On signale aussi de multiples coulées de boue.

Le brigadier de la garde nationale, le général Narciso Cruz, a qualifié l'inondation d'historique. Il y a des communautés qui ont été inondées par la tempête qui n'ont pas été inondées sous Maria, a-t-il dit, faisant référence à l'ouragan de 2017, qui a fait près de 3000 morts. Je n'ai jamais rien vu de tel.

M. Cruz a déclaré que 670 personnes avaient été secourues à Porto Rico, dont 19 personnes dans une maison de retraite à Cayey qui risquait de s'effondrer.

Les rivières ont rompu leurs berges et recouvert les communautés, a-t-il mentionné.

Certaines personnes ont été secourues à l'aide de kayaks et de bateaux, tandis que d'autres se sont réfugiées dans l'énorme pelle d'une excavatrice et ont été hissées sur un terrain plus élevé.

Il a déploré que certaines personnes aient d'abord refusé de quitter leur domicile, ajoutant qu'il comprenait pourquoi.

C'est la nature humaine, a-t-il dit. Mais quand ils ont vu que leur vie était en danger, ils ont accepté de partir.

Des maisons colorées sont détruites par le passage de l'ouragan Fiona.

Un homme est mort, emporté avec sa maison par les flots d'une rivière en crue, lors du passage de Fiona en Guadeloupe dans la nuit de vendredi à samedi.

Photo : afp via getty images / LARA BALAIS

100 % des coûts couverts

Le coup de Fiona est d'autant plus dévastateur que Porto Rico ne s'est pas encore remis de l'ouragan Maria, qui a détruit le réseau électrique en 2017. Cinq ans plus tard, plus de 3000 maisons de l'île sont toujours recouvertes de bâches bleues.

Le chef de la majorité au Sénat américain, Chuck Schumer, a déclaré mardi qu'il ferait pression pour que le gouvernement fédéral couvre 100 % des coûts d'intervention en cas de catastrophe - au lieu des 75 % habituels - dans le cadre d'une déclaration de catastrophe d'urgence.

Nous devons nous assurer que, cette fois, Porto Rico a absolument tout ce dont il a besoin, dès que possible, aussi longtemps qu'il en aura besoin, a-t-il déclaré.

Les autorités ont indiqué mardi qu'au moins 1220 personnes et plus de 70 animaux de compagnie restaient dans des refuges à travers l'île.

Fiona a déclenché une panne de courant lorsqu'elle a frappé le coin sud-ouest de Porto Rico dimanche.

Mardi matin, les autorités ont indiqué avoir rétabli le courant pour plus de 300 000 des 1,47 million de clients de l'île. Le gouverneur de Porto Rico a averti que cela pourrait prendre des jours avant que tout le monde ait l'électricité.

Le service d'eau a été coupé à plus de 760 000 clients – les deux tiers des résidents sur l'île – en raison de l'eau trouble dans les usines de filtration ou du manque d'électricité, ont fait savoir des responsables.

On recense deux décès en République dominicaine : celui d'un homme de 68 ans qui a été écrasé par un arbre et celui d'une jeune fille de 18 ans qui a été frappée par la chute d'un poteau électrique alors qu'elle conduisait une moto.

La tempête a forcé plus de 1550 personnes à chercher refuge dans des abris gouvernementaux et laissé plus de 406 500 foyers sans électricité.

Plusieurs autoroutes ont été bloquées et au moins quatre aéroports internationaux sont fermés, ont dit des responsables.

Fiona avait précédemment fait un mort en Guadeloupe, lorsque les eaux de crue ont emporté la maison d'un homme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !