•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débat animé entre des candidats dans Duplessis

Les cinq candidats dans le studio radio de Radio-Canada à Sept-Îles.

Kateri Champagne Jourdain, de la Coalition avenir Québec, Chamroeun Khuon, du Parti libéral du Québec, Marilou Vanier, du Parti québécois, Roberto Stéa, du Parti conservateur du Québec, et Uapukun Mestokosho, de Québec solidaire

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

À l'occasion d'une émission spéciale de Boréale 138, les Nords-Côtiers ont pu écouter en direct le débat entre des candidats de la circonscription de Duplessis. Somme toute, le débat s’est déroulé dans le respect et dans le calme, même si certains sujets ont suscité plus de passions et fait lever le ton des aspirants députés.

Cinq candidats étaient présents : Marilou Vanier (PQ), Roberto Stéa (PCQ), Kateri Champagne Jourdain (CAQ), Uapukun Mestokosho (QS) et Chamroeun Khuon (PLQ).

Vers la fin de l'échange qui avait été jusque là plutôt calme, certaines questions ont fait l'objet d’affrontements entre la candidate de la CAQ, Kateri Champagne Jourdain, et le conservateur Roberto Stéa. Néanmoins polies, les courtes attaques touchaient entre autres le transport aérien et l'augmentation du coût de la vie.

Les candidats ont été invités à répondre à des questions sur cinq thématiques : l'économie, la population et la démographie, la santé et les services publics, l'environnement et les ressources naturelles et le désenclavement de la Côte-Nord.

Coalition avenir Québec

La candidate caquiste Kateri Champagne Jourdain s’est montrée satisfaite des accomplissements de son parti durant les quatre dernières années. Elle a souligné vouloir poursuivre le travail entamé par la CAQ, entre autres en misant sur le développement économique de la région.

La femme sourit.

Kateri Champagne Jourdain (archives)

Photo : Radio-Canada / Laurence Vachon

« Moi, ce que j’ai envie de faire avec la CAQ, c’est de mettre mon expérience à profit. »

— Une citation de  Kateri Champagne Jourdain, candidate pour la CAQ

Ce que je veux faire, je veux le faire avec un parti d'action. Et c’est pour ça que j’ai choisi la CAQ pour le faire, a-t-elle ajouté en introduction. La candidate a d’ailleurs coprésidé la Chambre de commerce de Sept-Îles Uashat mak Mani-utenam.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections provinciales au Québec.

Parti conservateur du Québec

Roberto Stéa (PCQ) place lui aussi le développement économique au cœur de ses objectifs. Il dit entre autres miser sur sa connaissance de la région et vouloir inclure et consulter les communautés autochtones de la région dans ses projets.

Si je suis élu, vous allez avoir un député senior à Québec [...], qui va faire connaître les enjeux et les réalités de Duplessis [...] Surtout, je m'engage à travailler avec la nation innue afin de la réunir et qu’elle devienne un partenaire de notre développement social et sociétal, a-t-il fait valoir.

Roberto Stéa sur le bord du boulevard Laure, à Sept-Îles.

Roberto Stéa (archives)

Photo : Radio-Canada / Laurence Vachon

Le candidat est géographe de formation et travaille à Hydro-Québec.

Parti libéral du Québec

Quant au candidat Chamroeun Khuon, du PLQ, il a réitéré à plusieurs reprises l’importance de l’écoute et du respect des besoins de la région dans son approche.

« Je veux être rassembleur. Dans le rassemblement, on a une force pour réclamer les droits de ce que notre région a besoin. »

— Une citation de  Chamroeun Khuon, candidat pour le PLQ

Le candidat s'en est surtout tenu à des propositions génériques de son parti, notamment en matière d'éducation et de rétention de la main-d'œuvre.

Chamroeun Khuon, souriant dans un décor automnal.

Chamroeun Khuon (archives)

Photo : PLQ

Parti québécois

Au Parti québécois, Marilou Vanier a insisté sur le legs de son parti dans la région. Elle a aussi souligné l'engagement de la députée sortante, Lorraine Richard, et s'est engagée à demeurer une voix forte pour la région de la Côte-Nord.

« Je veux qu’on ait une voix unie pour être capables d’aller à Québec, défendre nos positions. C’est pour ça qu’on devrait voter encore, et toujours, pour le Parti québécois. »

— Une citation de  Marilou Vanier, candidate du PQ
La femme sourit.

Marilou Vanier (archives)

Photo : Radio-Canada / Laurence Vachon

Québec solidaire

Finalement, la candidate de Québec solidaire, Uapukun Mestokosho, a dit vouloir représenter la terre et le territoire, mais aussi la jeunesse. La candidate n’a toutefois pas su répondre à plusieurs des questions, parce que les questions d’économie, ce n’est pas mon fort, a-t-elle admis. Elle a placé la guérison et le respect du territoire au cœur de ses priorités.

Une jeune femme devant des chutes d'eau.

Uapukun Mestokosho (archives)

Photo : Cortesìía

Le débat, d’une durée totale de 1 h 30, a été diffusé en direct à l’émission radio Boréale 138 et en webdiffusion sur les plateformes web et Facebook d’ICI Côte-Nord. La co-animation du débat a été assurée par Nicholas Bergeron et William Phénix.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !