•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiona devrait changer de trajectoire et frapper les provinces de l’Atlantique

L'ouragan Fiona devrait perdre de sa force et se transformer en tempête post-tropicale avant de frapper le Canada.

Un jeune homme traverse la rue sous une forte pluie.

Un jeune homme traverse la rue sous une forte pluie causée par l'ouragan Fiona à Porto Rico le dimanche 18 septembre.

Photo : Reuters / RICARDO ARDUENGO

Radio-Canada

Les résidents de l’Atlantique vont probablement subir les effets de Fiona d'ici la fin de la semaine, selon Environnement Canada. Les autorités leur demandent de suivre de près l'évolution de la situation et de se préparer en conséquence.

Cet ouragan de catégorie 3 se trouvait au nord des îles Turks et Caicos mardi soir.

Le Centre canadien de prévision des ouragans estime que l’ouragan Fiona devrait se transformer en une vaste et puissante tempête post-tropicale d’ici samedi.

Cette tempête est susceptible d’augmenter en taille à mesure qu’elle passe d’un ouragan à une tempête post-tropicale, ce qui signifie que la zone d’impact va probablement s'étendre, explique le météorologue Ian Hubbard.

Une carte de la trajectoire anticipée de l’ouragan Fiona.

Le Centre canadien de prévision des ouragans estime que l'ouragan Fiona devrait se transformer en une vaste et puissante tempête post-tropicale d'ici samedi selon cette trajectoire.

Photo : Radio-Canada / Alexandra St-Louis

Les projections suggèrent que Fiona pourrait atteindre les eaux au sud des provinces de l’Atlantique vendredi et toucher terre samedi.

Les quatre provinces de l’Atlantique pourraient être touchées, a indiqué la météorologue Jill Maepea, d’Environnement Canada. Le Cap-Breton et l'est de la Nouvelle-Écosse pourraient subir les impacts les plus considérables.

« Malheureusement, tout est possible : de forts vents, de la pluie abondante, des ondes de tempête et de grosses vagues près de la côte. Ça va probablement être une grosse tempête pour cette région. »

— Une citation de  Jill Maepea, météorologue à Environnement Canada
Deux hommes sont debout sur une plage devant la mer déchaînée.

Deux hommes regardent la mer sur une plage de Nagua, en République dominicaine. L'œil de l'ouragan a touché la côte près de Boca de Yuma lundi avec des vents de 144 km/h.

Photo : Getty Images / AFP / ERIKA SANTELICES

Le Centre canadien de prévisions des ouragans indique que Fiona pourrait causer des inondations dans certaines régions de la région de l'Atlantique.

Notons que puisque la tempête n’atteindra pas la région avant plusieurs jours, sa trajectoire et son impact restent donc incertains.

Se préparer à l'approche de la tempête

À certains endroits, les autorités ont déjà lancé un appel à la population pour qu'elle se prépare.

À l'Île-du-Prince-Édouard, la ministre de la Sécurité publique Darlene Compton a déclaré que les insulaires devraient s’assurer que leur plan d’urgence est à jour et que leur trousse de premiers soins est prête.

Cela signifie qu'il faut s’assurer d'avoir suffisamment d’approvisionnement pour au moins 72 heures, a-t-elle précisé dans un communiqué de presse mardi.

Il est également important que nous surveillions nos proches et nos voisins qui pourraient avoir besoin d’un coup de main supplémentaire pour se préparer à ce que Fiona pourrait apporter.

Par ailleurs, la société Marine Atlantique prévient les voyageurs que son service de traversiers entre la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve risque d’être perturbé vendredi et samedi.

Le météorologue Ian Hubbard indique qu’une grande partie du Canada atlantique recevra probablement des pluies abondantes et des vents puissants avant le plus fort de la tempête, prévu samedi.

Le public peut s’informer en tout temps sur le site du Centre canadien de prévision des ouragans (Nouvelle fenêtre) pour connaître en temps réel la situation dans leur région.

Avec des informations de Pierre Philippe LeBlanc et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !