•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Défi Everest à Dieppe pour lutter contre le cancer

Un homme et une femme courent dans un sentier au milieu d’une forêt, devant un cycliste.

Des coureurs dans un sentier du parc Rotary Saint-Anselme à Dieppe, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Facebook : Défi Everest Challenge (capture d'écran)

Radio-Canada

Un Défi Everest aura lieu samedi au parc Rotary Saint-Anselme à Dieppe, au Nouveau-Brunswick. Près de 150 coureurs y seront pour une collecte de fonds pour le myélome multiple, un type de cancer courant.

Bien qu’il soit peu connu, le myélome multiple – un cancer de la moelle osseuse – est détecté chez dix personnes par jour au Canada.

Pierre Laforest fait partie du comité organisateur de la course et est aussi atteint de cette maladie.

Quand j’ai eu ce diagnostic-là, je me suis dit « il faut qu’on fasse quelque chose ». J’ai appelé mes amis et on est parti et on a lancé le Défi Everest, partage-t-il.

En plus d’amasser des fonds, Pierre Laforest souhaitait organiser un événement qui permettrait aux gens de bouger, se maintenir en forme et de créer un esprit d’équipe.

Se relayer pour réussir le défi

Pour cette collecte de fonds, des coureurs vont se relayer pour tenter de courir l'équivalent des 8848 mètres de dénivelé du mont Everest.

Le parcours du parc Rotary est de 2 kilomètres avec un dénivelé de 27 mètres. C’est donc un peu plus de 327 tours qu’il va falloir faire pour atteindre le plus haut sommet du monde.

Les 24 équipes constituées de six coureurs rejoindront leur force pour y arriver ensemble.

Pour participer au Défi Everest, chaque participant inscrit s’est engagé à courir un minimum de 10 kilomètres, mais plusieurs d’entre eux ont l'intention d'en courir plus.

Pierre Laforest, membre du comité organisateur du Défi Everest 2022.

Pierre Laforest, membre du comité organisateur du Défi Everest 2022 à Dieppe, au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Chaque équipe a son objectif. Donc tu vas avoir des équipes qui vont être vraiment compétitives et qui vont vouloir s’assurer de faire le plus d’ascension possible, donc le plus de distance. Mais tu as aussi des gens qui ont leur propre défi à eux qui vont se dire : moi, je veux faire 10 tours donc je vais faire 20 kilomètres, explique Pierre Laforest.

Le public est invité à venir encourager les coureurs aux abords des sentiers du parc Rotary, samedi.

L’objectif de la collecte de fonds, chiffré à 58 849 $, avait déjà atteint les 50 450 $, lundi soir.

D'après le reportage de Félix Arseneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !