•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un parterre de chaises vides à Windsor pour les funérailles d’Élisabeth II

Un parterre de chaises vides avec deux spectateurs devant un écran géant.

La pluie tombée en début de journée a peut-être découragé certains résidents.

Photo : Elvis Nouemsi Njiké

Il y avait très peu de monde lundi matin à Windsor pour rendre hommage à la reine Élisabeth II au moment où les obsèques officielles se déroulaient en Grande-Bretagne.

Une projection publique en direct des obsèques sur grand écran avait lieu devant l'hôtel de ville, mais seule une poignée de personnes y ont assisté.

Rose Dagestini faisait partie des gens qui s'étaient déplacés à l'hôtel de ville malgré la pluie qui s’est abattue sur la ville tôt en matinée.

Rose Dagestini est assise sur une chaise à l'extérieur.

Rose Dagestini a affirmé que la pluie représente très peu de chose comparativement à tout ce qu'a accompli Élisabeth II durant son règne.

Photo : Elvis Nouemsi Njiké

C’est un événement communautaire important, a-t-elle expliqué.

« Elle a été importante pour le monde entier. Elle a été l’incarnation de plusieurs années de service. Elle avait gagné le respect de tout le monde. »

— Une citation de  Rose Dagestini, résidente de Windsor

C'est un avis que partage le maire de Windsor, Drew Dilkens, qui explique que la reine a été sur le trône durant sa vie entière et pendant celle de nombreuses personnes dans la ville.

Un lien unique avec Windsor?

Drew Dilkens rappelle, ému, que le Canada est le pays que la reine a le plus fréquenté durant son long règne, preuve qu’elle avait une affection particulière pour celui-ci.

Il a également souligné le lien unique qui unit la ville de Windsor à la famille royale.

Le nom de notre ville est non seulement le même que celui de la famille royale mais également celui de cet endroit qu’elle aimait, Windsor, en Grande-Bretagne, ainsi que celui de son château à Windsor, a-t-il affirmé.

« Il y a de profondes connexions ici et j'ai pensé qu’il était important de s’assurer que nous témoignions de la contribution de notre cheffe d’État. »

— Une citation de  Drew Dilkens, maire de Windsor

M. Dilkens considère les hommages rendus à la reine d’autant plus importants qu’elle représentait beaucoup de choses différentes pour de nombreuses personnes, peu importe si ces personnes sont monarchistes ou non.

Elle a été une figure d’unité, quelqu’un qui rassemblait des gens et des pays. Elle a été une force de stabilité dans un monde instable.

Les résidents ont jusqu’à 16 h lundi pour rendre un dernier hommage à la reine en signant le livre de condoléances mis à leur disposition à l'hôtel de ville de Windsor.

Lundi soir à 18 h, un service commémoratif doit avoir lieu à l'église anglicane All Saints de Windsor.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !