•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Capitales de Québec champions de la Ligue Frontière

Les joueurs posent avec le trophée et un immense drapeau de champions.

Les Capitales sont les champions 2022 de la Ligue Frontière.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

La première saison des Capitales de Québec dans la Ligue Frontière s’est conclue de la plus parfaite façon qui soit dimanche soir au stade Canac.

La troupe de Patrick Scalabrini a arraché une victoire de 2-1 aux Boomers de Schaumburg sur le tout dernier jeu du match, remportant le championnat du circuit devant une foule en délire.

Sur le terrain, il y avait des cris de joie, des larmes et d'innombrables accolades. L’euphorie d’un moment qui ne s’explique pas, selon Miguel Cienfuegos, lunettes de ski sur la tête entre deux douches de champagne.

Quelques minutes plus tôt, le lanceur vedette venait d’assister, comme les quelque 4000 spectateurs présents au stade Canac, à un moment magique. Menottés par les lanceurs des Boomers durant la majeure partie de la soirée, les Capitales se présentaient au bâton, en fin de neuvième manche, avec une marque égale de 1-1.

Castro, le héros

Comme la veille, la scène finale opposait le frappeur désigné Ruben Castro au lanceur étoile des Boomers, Darrell Thompson, avec deux coureurs sur les sentiers. Et pour une deuxième fois en deux soirs, le Portoricain a donné la victoire aux siens d’un coup de bâton. Un ballon-sacrifice, cette fois, qui a permis à Marc-Antoine Lebreux de croiser le marbre alors que ses coéquipiers envahissaient le terrain pour célébrer.

Il célèbre sur le terrain après le match entouré de ses coéquipiers.

Débarqué chez les Capitales en cours de saison, Ruben Castro a joué les héros lors des deux derniers matchs de la série finale face aux Boomers.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

C’est mon premier championnat. C’est un rêve. C’est incroyable, a lancé Castro tout sourire dans la langue de Shakespeare quelques secondes avant de se voir décerner le titre de joueur le plus utile de la série finale.

Un peu plus loin, célébrant le 8e championnat de l’histoire de l’équipe, l'entraîneur Patrick Scalabrini et le président Michel Laplante avaient les yeux tout aussi brillants.

Un championnat particulier

La dernière saison des Capitales, en 2019, avait été la pire de l’histoire de l’équipe, a rappelé Scalabrini. Je l’ai pris à cœur. J’avais cette fierté-là de rebondir.

Mais la suite n’a pas été de tout repos. Deux saisons annulées par la pandémie qui ont fait douter à l’organisation qu’on retrouverait un jour un stade plein à craquer par un froid soir de septembre. Puis les débuts de l’équipe dans un nouveau circuit à 16 équipes, la Ligue Frontière, le printemps dernier.

Ça a été des montagnes russes depuis notre dernier championnat en 2017, mais je suis tellement fier du jeune groupe de joueurs qu’on a ici. Cette conquête-là est vraiment particulière, a salué Michel Laplante.

Sur le terrain, après le match, il soulève le trophée en criant.

L'entraîneur-chef Patrick Scalabrini et les Capitales ont terminé leur première saison dans la Ligue Frontière avec un championnat devant leurs partisans.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Le rêve éveillé de David Glaude

Pilier de l’offensive des Capitales durant toute la saison, David Glaude a encore une fois livré la marchandise dimanche soir, frappant un double en fin de match qui a mis la table au ballon-sacrifice gagnant. Le joueur d’avant-champ de Québec s'est ainsi offert un moment dont il rêvait depuis l’enfance.

Je viens voir les Capitales depuis que j’ai onze ans. En 2009, j’étais dans les gradins quand l’équipe a remporté le championnat. De le vivre sur le terrain, c’est un rêve qui devient réalité. Je n’ai pas de mot.

Le couple pose sur le terrain avec le trophée de la Ligue Frontière et leur bébé.

Devenu père au mois d'août, David Glaude a pu célébrer le championnat avec sa conjointe et leur fils Justin.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Devenu père il y a un peu plus d’un mois, Glaude a même pu partager la conquête sur le terrain avec sa conjointe et leur bébé, Justin. Je te dirais que l’année 2022, je ne l’oublierai jamais, a avoué l’athlète de 28 ans.

Ou encore dans les mots de son coéquipier Miguel Cienfuegos : Cette saison-là, c’est marqué à vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !