•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de Britanno-Colombiens courent contre le cancer, en hommage à Terry Fox

Une foule court à Port Coquitlam, le 18 septembre 2022.

Des centaines de personnes ont participé à la course qui s'est tenue à Port Coquitlam, en Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada / Susana Da Silva CBC

Radio-Canada

Après deux ans de pandémie, des milliers de Britanno-Colombiens ont participé tous ensemble à la 42e course annuelle Terry Fox qui vise à recueillir des fonds pour la recherche du cancer.

Depuis son premier événement en 1981, la course Terry Fox a permis de récolter plus de 850 millions de dollars et de financer 1300 projets de recherche contre le cancer.

En 2020 et 2021, les participants ont dû courir virtuellement en Colombie-Britannique, chacun de leur côté, à cause des restrictions sanitaires.

Cette année, des milliers de personnes étaient attendues à différents endroits de la province, notamment Vancouver, Port Coquitlam et Kelowna, pour lacer leurs chaussures et se lancer dans la course.

C’est excitant. Il y a toute une énergie dans l’air avec ce retour de la course en personne, a indiqué Michael Mazza, directeur général de la course Terry Fox.

Pour Jack Basterfield de la Fondation Terry Fox, la réponse de la population a été incroyable cette année. Même avant aujourd’hui, on a récolté plus d’argent à la course du parc Stanley qu’à n’importe quel autre endroit, soutient-il.

La course qui s'est tenue à Vancouver a permis d'amasser à elle seule près de 230 000 $ cette année, grâce à plus de 2000 donateurs.

Un coureur avec une jambe artificielle court dans une rue alors qu'il est escorté des policiers. La photo est en blanc et noir et date des années 1980.

Le coureur Terry Fox lors de sa course pancanadienne de 1980.

Photo : Radio-Canada

Parmi les participants, on retrouve Gordon Eaton, 80 ans, qui a survécu à un cancer de la prostate et participe à la course pour la 42e fois.

« On a besoin de jeunes pour continuer notre lutte. Comme vous le savez, le cancer peut être combattu. »

— Une citation de  Gordon Eaton, 80 ans, participant à la course et survivant d’un cancer

Le souvenir d'un héros

Il y a 42 ans, Terry Fox débutait son Marathon de l'espoir, à travers le Canada.

Le jeune homme de 21 ans a entrepris cette traversée du pays en course à pied, amputé d’une jambe et atteint d’un cancer des os; un marathon par jour pour sensibiliser l’opinion publique face au cancer et amasser des fonds pour la recherche.

Terry Fox court durant le Marathon de l'espoir.

Terry Fox court durant le Marathon de l'espoir.

Photo : Fondation Terry Fox

Terry Fox s’est rendu jusqu’à Thunder Bay, en Ontario, avant que le cancer s’étende jusqu’à ses poumons et l’empêche de continuer. Il est décédé avant de pouvoir finir sa course, qui lui a permis de récolter 24 millions de dollars.

Plus qu’un sportif hors pair, Terry Fox est devenu un exemple de détermination et un héros national.

On a vu des améliorations incroyables de survie du cancer, mais évidemment on a encore beaucoup de chemin à faire. Ça représente tous les efforts de collecte de fonds de Terry et on doit continuer ça, explique Michael Humer, chirurgien thoracique à l’Hôpital général de Kelowna.

Michael Humer avait 18 ans en 1980 lorsque Terry Fox a intenté son exploit. Il a participé à une dizaine de courses depuis, incluant celle de dimanche.

« C’est la 42e course. L’ironie, c’est qu’un marathon, c’est 42 km. Terry a couru un marathon tous les jours pendant 143 jours en 1980, alors on poursuit son héritage. »

— Une citation de  Michael Humer, chirurgien thoracique à l’Hôpital général de Kelowna, participant à la course

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !