•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entente de principe est conclue entre Mount Pearl et ses employés municipaux

Les travailleurs syndiqués sont sans contrat de travail et en grève depuis le début de l’été.

Des grévistes sur les marches de l'hôtel de ville.

Des syndiqués devant l'hôtel de ville de Mount Pearl le 7 juillet, au premier jour d'une grève qui dure depuis plus de 11 semaines.

Photo : CBC / Terry Roberts

Radio-Canada

Un règlement serait proche dans le conflit de travail qui sévit depuis plus de deux mois à la Ville de Mount Pearl, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Une entente de principe a été conclue vers 21 h samedi soir entre la Ville et les grévistes, a indiqué dimanche le président de la section locale 2099 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Ken Turner.

Les syndiqués en ont été informés, dit-il, mais un vote doit être tenu et ils auront à approuver cette entente pour mettre fin à la grève. La date de ce vote n’était pas encore connue dimanche soir.

Environ 220 employés municipaux de Mount Pearl ont débrayé le 7 juillet, après avoir voté à 92 % en faveur d’une grève.

Leur contrat de travail était venu à échéance le 30 juin, mais les deux partis en négociaient un nouveau depuis mars.

À la fin août, une offre de la Ville a été rejetée. Dans cette offre, la Ville affirmait avoir notamment proposé 18 jours de congés de maladie payés par an aux nouveaux employés comme aux employés actuels, et des augmentations de 9 % au total sur quatre ans.

Les travailleurs représentés par la section 2099 du SCFP s’occupent entre autres de l’ingénierie, de l’entretien des routes, du traitement des eaux, des égouts, ainsi que des services récréatifs municipaux.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !