•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le patron de Desjardins rencontre les jeunes Trifluviens

Guy Cormier parle dans un micro assis dans un fauteuil.

Le président et chef de la direction au Mouvement Desjardins, Guy Cormier, était en visite à Trois-Rivières, samedi, à l'occasion d'une rencontre avec la jeune communauté d'affaires.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les perspectives économiques des jeunes sont moins sombres qu’elles peuvent paraître, croit Guy Cormier, président et chef de la direction au Mouvement Desjardins. L’homme d’affaires voit poindre une conjoncture économique qui pourrait leur être plus favorable, à condition qu’ils disposent des bons outils pour planifier leurs finances personnelles.

Le patron des caisses populaires québécoises était à Trois-Rivières, samedi, pour entamer une série de rencontres avec des jeunes gens d’affaires. Pour lui, il est clair qu’il y aura un ralentissement économique au cours des six premiers mois de 2023, mais le Québec a des chances de bien s’en sortir.

On pense qu’on devrait avoir un niveau d’inflation élevé et peut-être quelques autres hausses de taux d’intérêt, mais quand on regarde le deuxième semestre de 2023, les prévisions pourraient nous ramener vers une baisse de l’inflation et une certaine stabilité des taux d’intérêt , affirme Guy Cormier. 

De meilleures opportunités s’offriront alors aux jeunes, estime-t-il. Les prix des propriétés pourraient baisser de 5 points de pourcentage en 2023, selon lui. C’est vrai que ça me préoccupe. On est à la limite d’une iniquité intergénérationnelle. Il y a une génération qui pourra avoir eu accès à une propriété, et une génération qui va avoir beaucoup plus de difficultés.

Olivier Couette, administrateur de la Jeune chambre de commerce de Québec, croit lui aussi que de meilleures perspectives sont à prévoir en immobilier. Les taux d’intérêt vont monter, les prix vont descendre. On va revenir à un marché immobilier plus attrayant pour les acheteurs.

La propriété, un investissement à prévoir

Yvan Dabs est d’avis que les jeunes de son âge ont toujours accès à la propriété, mais il considère que sa génération souffre d’un manque de littératie financière. C’est plus difficile qu’avant, mais c’est toujours possible avec le bon financement et la bonne démarche , soutient-il.

On accompagne beaucoup de jeunes par rapport à leur projet d’épargne, répond Guy Cormier. Il y  a des outils technologiques très intéressants qu’on a accès sur AccèsD.

Il estime que les jeunes sont mieux supportés pour planifier un budget qui, un jour, permettra l’achat d’une propriété.

Avec les informations de Charles-Antoine Boulanger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !