•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fermeture de piscines malmène les entraînements des clubs de natation

Des nageurs sur le point de départ d'une course dans une piscine.

Le club de natation Olympian ne s'entraînait pas les dimanches avant la fermeture de quatre piscines à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Emily Fitzpatrick

Radio-Canada

Les clubs de natation d’Edmonton ont du mal à trouver des lignes d’eau disponibles depuis la fermeture de quatre piscines.

Cela est notamment le cas du Olympian Swim Club, un des clubs de natation compétitifs les plus importants de la capitale.

Nous passons de crise en crise, sans oublier la pandémie de COVID-19 , explique le président du club, Jared Buhler.

Il y a d’abord eu la fermeture permanente de l’Institut technologique du nord de l’Alberta en juillet 2020 qui faisait état d'un nombre insuffisant de nageurs et de pressions financières.

S’en sont suivis des travaux au Centre Peter Hemingway qui ne seront terminés qu’en 2023. Ils pourraient même se poursuivre jusqu'en 2026 s’ils obtiennent le financement nécessaire.

Au mois de mai, la piscine du parc Saint-Albert a été fermée pour des rénovations lors desquelles d’importants défauts structurels ont été constatés, ce qui retarde son ouverture à l’été 2023.

La piscine Scona a également été fermée au mois d'août de façon définitive par le conseil municipal d’Edmonton qui citait des coûts d’entretien devenus trop élevés.

« Il y a un manque de programmes pour apprendre à nager et pour perfectionner sa natation. Nous ne trouvons pas de places dans les piscines. »

— Une citation de  Jared Buhler, président, Olympian Swim Club

Par conséquent, explique Jared Buher, le club Olympian a perdu plus de 50 nageurs. Certains ont quitté le club au début de la pandémie et ne sont jamais revenus. D’autres sont partis plus tard quand le club a dû modifier ses horaires en raison d’un manque de bassins disponibles.

Un autre club de natation, le Making Waves Aquatic Club, a trouvé des lignes d'eau à l’Université MacEwan, mais a perdu environ la moitié de ses membres. Comme pour le club Olympian, certains nageurs n’ont pas pu s’adapter au nouvel emplacement géographique de la piscine.

Après avoir fermé la piscine Scona, la Ville d’Edmonton a indiqué qu’elle aidait la plupart des clubs et écoles à trouver des sites alternatifs pour qu’ils puissent administrer leurs programmes.

D'après les informations d'Emily Fitzpatrick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !