•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De possibles incitatifs financiers pour la PDG d’Hydro-Manitoba dans le collimateur du NPD

Jay Grewal parle dans un micro.

La PDG d'Hydro-Manitoba, Jay Grewal. (archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Foucault

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba a dans son viseur un éventuel bonus que le conseil d'administration d'Hydro-Manitoba négocierait actuellement au profit de sa PDG.

Selon le NPD, le C.A. de la société d’État s’est réuni à huis clos au mois de juillet pour discuter d’une compensation de fin d’année qui, selon le parti, constituerait une prime pour la PDG d’Hydro Manitoba, Jay Grewal.

Le parti s'appuie sur des procès-verbaux de la réunion obtenus grâce à l’accès à l'information.

Hydro-Manitoba Hydro a expliqué que de tels incitatifs financiers étaient déjà prévus dans le contrat de Mme Grewal, mais le chef du NPD Wab Kinew a affirmé vendredi lors d’une conférence de presse qu'un tel bonus ne devrait pas être envisagé dans le contexte actuel marqué par l’inflation qui nuit aux portefeuilles des Manitobains.

Avec l'inflation qui est ce qu'elle est, avec la vie qui devient de plus en plus chère chaque jour, je ne pense pas que quiconque veuille voir les PDG recevoir de grosses compensations, de grosses primes, surtout lorsqu'il s'agit d'une entreprise qui appartient à la population du Manitoba , a-t-il dit.

Wab Kinew a également souligné l'incohérence d'une telle mesure alors que la menace d'une hausse annuelle des tarifs de 5 % chez Hydro-Manitoba guettent les Manitobains à travers un projet de loi, selon lui.

Gros plan sur le visage de Wab Kinew, un homme autochtone assez jeune, en train de parler lors d'une conférence de presse.

Wab Kinew est chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Par ailleurs, le NPD a mentionné qu’au moment où la rémunération de Mme Grewal était en discussion, 230 travailleurs du gaz naturel d'Hydro étaient en grève pour réclamer des augmentations de salaire après des années sans contrat de travail.

Selon un document de la société d’État, Jay Grewal a reçu un salaire de 513 000 $ en 2021, sans aucune précision sur la part de son salaire qui constitue des incitatifs financiers.

Le président du conseil d'administration d'Hydro-Manitoba, Edward Kennedy, a déclaré dans un communiqué que l'intégration d'incitatifs financiers dans le salaire d'un PDG est utilisée par les services publics appartenant à l'État partout au Canada .

Il a ajouté que dans le cas de Mme Grewal, ses primes sont une mesure pour l'atteinte d'objectifs annuels bien déterminés.

Il convient également de noter que le salaire de base de Mme Grewal n'a pas augmenté depuis qu'elle a commencé à travailler pour Manitoba Hydro, il y a presque quatre ans , a-t-il précisé.

Hydro n'a pas répondu à la question de savoir si Mme Grewal recevra un bonus pour le compte de l'année2022.

Alors que Wab Kinew presse le gouvernement progressiste-conservateur de fournir des explications, le ministre des Finances Cameron Friesen, responsable d’Hydro Manitoba a répondu que la province ‘a pas son mot à dire à propos de la rémunération des dirigeants, mais que cela relève des prérogative du conseil d’administration.

Avec les informations de Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !