•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vie de Sylvie Salomon célébrée à Whitehorse

Portrait de Sylvie Salomon.

La Franco-Yukonnaise Sylvie Salomon est décédée à l'âge de 58 ans.

Photo : fournie : Ilka Lasevitz

Radio-Canada

La communauté de Whitehorse est invitée à se rassembler vendredi pour célébrer la vie de Sylvie Salomon. La Franco-Yukonnaise, décédée le 30 août à l'âge de 58 ans, laisse derrière elle le souvenir d’une générosité aux services des enfants.

Cette ancienne enseignante a posé les crayons en 2019 après avoir accompagné et éduqué les Franco-Yukonnais pendant plus de 25 ans. Sylvie Salomon aura marqué la communauté par son engagement auprès des plus jeunes.

C’est quelqu’un qui était à leur défense, tout le temps, elle voulait le mieux pour eux, résume Manon Carrière, son ancienne collègue et l’actuelle directrice de l’École Émilie-Tremblay.

Dans cet établissement, Mme Salomon s’est illustrée en mettant à profit son don unique pour voir l’or dans l’ordinaire écrit la Commission scolaire francophone du Yukon. Elle cherchait à trouver la passion des élèves et s’en servir comme moteur, raconte Manon Carrière qui se souvient de l’enseignante engagée avec qui elle a travaillé des années, de sa créativité, et de son énergie pour impliquer les élèves dans leur apprentissage.

La cérémonie se tiendra le vendredi 16 septembre 2022 au centre du Mont McIntyre (salle Grey Mountain) de 17 h à 19 h, durant laquelle tout le monde est invité à venir partager des souvenirs.

Sylvie Salomon a aussi lancé le projet d’une classe ressource à l’École Émilie Tremblay, en devenant la toute première enseignante. Cette classe a été créée pour les élèves à besoins particuliers qui avaient besoin d’un support différent pour apprendre. Là encore, dit Manon Carrière, elle a cherché à leur permettre d’apprendre différemment, mais d’apprendre quand même et développer leurs potentiels.

La Commission scolaire estime qu’elle a marqué la vie de nombreux enfants et parents.

Les fruits de son dévouement des années durant, de la Garderie du petit cheval blanc, à l’École Émilie-Tremblay et dans la francophonie du Yukon se comptent à présent en générations, puisque les enfants de ces anciens élèves arpentent maintenant les couloirs de l’école.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !