•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De futures infirmières auxiliaires s’endettent en attendant leur bourse de 20 000 $

Certaines des 2000 étudiantes inscrites au programme d’infirmières auxiliaires n’auront pas terminé leur formation expresse en mars 2023, comme le prévoyait Québec.

Une étudiante en entrevue devant son ordinateur.

Claudi Paquette, préposée aux bénéficiaires et étudiante pour devenir infirmière auxiliaire.

Photo : Radio-Canada

Lorsqu’elle a signé son contrat en avril dernier pour obtenir une bourse de 20 000 $ de Québec, Claudi Paquette s’attendait à terminer sa formation accélérée d’infirmière auxiliaire de 14 mois en juin 2023 et à recevoir un versement de 5000 $ tous les trois ou quatre mois pour subvenir à ses besoins.

On n’a rien reçu depuis le premier versement de 5000 $ au mois de mai, déplore Mme Paquette.

Je dois payer mon loyer de 1200 $ par mois et je suis mère monoparentale, ajoute-t-elle.

Pour combler son budget, elle a épuisé ses économies, travaille un week-end sur deux comme préposée aux bénéficiaires et s’est endettée avec une marge de crédit bancaire.

Le centre de formation professionnelle nous a distribué des numéros d'organismes pour l'aide alimentaire, mais la majorité des étudiantes ne sont pas admissibles, car elles ont gagné autour de 58 000 $ comme préposées l'année dernière avec tout le temps supplémentaire effectué, précise Mme Paquette.

Selon elle, 5 des 21 étudiantes de sa cohorte en Montérégie auraient abandonné pour des raisons financières.

Des mois de retard

En décembre 2021, les ministres de la Santé et de l’Éducation dévoilaient un programme de 48 millions de dollars visant à former 2000 infirmières auxiliaires.

En échange d’une bourse d’études de 20 000 $, chaque étudiante s’engageait à terminer ses études et à travailler dans le réseau pendant deux ans. Autrement, la bourse devait être remboursée.

La formation débutera en janvier 2022 et se déploiera sur une période de 14 mois plutôt que les 22 habituels, soutenaient le ministre de la Santé, Christian Dubé, et celui de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Jean-François Roberge en conférence de presse.

Le ministre sortant de l'Éducation, Jean-François Roberge.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Grâce à la mise en œuvre accélérée de la formation, le réseau bénéficiera de l'apport de 2000 infirmières auxiliaires supplémentaires en mars 2023, se réjouissait l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ).

Or, comme l’explique l’étudiante Leonie Depatie, une collègue de Mme Paquette, nous avons appris que la fin de notre formation était en octobre 2023, environ quatre mois plus tard.

« Nous n’avons de nouvelles ni du CISSS de la Montérégie-Centre ni du gouvernement pour essayer de condenser le cours comme prévu ou pour nous offrir un montant de plus pour les mois d’études ajoutés. »

— Une citation de  Leonie Depatie, étudiante au programme d’infirmières auxiliaires

Plusieurs étudiantes avec qui nous avons communiqué déplorent la situation.

À l’OIIAQ, on se dit au fait que les cohortes touchées par la mise en œuvre accélérée du programme [...] ne sont pas toutes déployées au même moment et que cela entraîne probablement des délais par rapport à mars prochain.

Au Bas-Saint-Laurent, par exemple, des cohortes ont débuté plus tard, comme en Montérégie, parce que la situation était trop fragile dans les établissements de santé pour se priver d'employés.

On compte plus de 28 000 infirmières auxiliaires au Québec.

Nous souhaitons que les cohortes qui participent à cette initiative gouvernementale puissent suivre le cursus de formation de manière optimale pour parvenir à bonifier la relève actuelle, nous écrit l’OIIAQ par courriel.

Au CISSS de la Montérégie-Centre, on a répondu vendredi en fin de journée qu’un versement est prévu le jeudi 22 septembre prochain [...]. Afin de rassurer nos étudiantes, nous communiquerons avec elles pour leur préciser la date du versement.

Au début de leur formation, les étudiantes ont reçu une lettre mentionnant que le montant de la bourse de 20 000 $ comprendrait quatre versements. Les mois étaient mentionnés, mais pas les dates, ajoute la porte-parole Martine Lesage.

Pour les 102 bourses offertes au CISSS, 75 candidates sont en formation dans trois cohortes et 16 ont abandonné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !