•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brossard au cœur de la lutte électorale en Montérégie

Logo de la ville de Brossard sur le boulevard Leduc, à l'entrée du Quartier Dix-30, avec des résidences en arrière-plan.

Logo de la ville de Brossard sur le boulevard Leduc, à l'entrée du Quartier Dix30

Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

La population de Brossard, au pied du pont Samuel-de-Champlain, doit choisir le 3 octobre qui succédera au député libéral en poste dans La Pinière depuis 2014. Gaétan Barrette ne sollicite pas de nouveau mandat. Le Parti libéral du Québec (PLQ) mise sur sa présidente, Linda Caron, alors que la Coalition avenir Québec (CAQ) présente un médecin pour succéder au Dr Barrette.

Le comté de La Pinière a toujours été libéral, rappelle la candidate Linda Caron, devenue membre du parti à 18 ans. C’était en 1984, avant même que La Pinière ne devienne une circonscription électorale. Contrairement à Gaétan Barrette qui a déjà été candidat pour la Coalition avenir Québec, elle est demeurée fidèle au parti.

J'ai toujours milité au Parti libéral du Québec, dit-elle en entrevue à son local électoral, un ancien comptoir de vitamines et suppléments alimentaires sur le boulevard La Pinière. C'est un parti qui rejoint mes valeurs d'ouverture, d'inclusion, de libertés individuelles et tout ça.

Les personnes d'origine chinoise et autres minorités visibles représentaient 43 % de la population de La Pinière, selon les données du recensement fédéral de 2016 présentées sur le site d’Élections Québec.

Dans un comté comme La Pinière, un comté très diversifié où mes voisins sont de toutes provenances, c'est important d'avoir une voix à l'Assemblée nationale pour continuer d'insister sur l'importance d'être inclusif au Québec, parce qu'on a besoin de tout le monde au niveau économique et social.

La candidate du PLQ  dans La Pinière, Linda Caron, sur une rue résidentielle de Brossard.

La candidate du PLQ dans La Pinière, Linda Caron.

Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

L'experte en gouvernance à l'École nationale d'administration publique habite à Brossard depuis 1991. Elle s’est impliquée dans plusieurs organismes comme la Maison de la famille, les Amis de la Bibliothèque, l’Association des gens d’affaires de Brossard. L'ex-marguillière de la paroisse La Résurrection prévoit conserver la circonscription dans le giron libéral, malgré les difficultés qui frappent le parti.

On est dans une situation de changement, de renouvellement. C’est une situation que plusieurs partis peuvent vivre. J'ai confiance qu'avec les projets mis de l'avant et qu'avec la vision pour l'environnement, on va faire des percées.

La récente erreur de 16 milliards de dollars dans le cadre financier du PLQ ne mine pas sa confiance.

Je ne suis pas contente de ça, admet-elle. Chose certaine, on ne va pas inventer des revenus comme la CAQ l’a fait dans son cadre financier et on ne va pas piger non plus dans le Fonds des générations, parce que l’équité intergénérationnelle est une valeur importante au Parti libéral. Le Fonds des générations nous permet d'avoir une meilleure cote de crédit que l'Ontario, ajoute-t-elle

Mais pour être élue à l'Assemblée nationale, Linda Caron devra obtenir plus de votes que son adversaire médecin de la CAQ.

« Si j'étais médecin, mon sens du service public serait de continuer de pratiquer à temps plein parce que le besoin criant qu'on a au Québec, c'est d'avoir un médecin de famille. »

— Une citation de  Linda Caron, candidate du Parti libéral du Québec dans La Pinière

Voiture aux couleurs de la CAQ bien en vue, Samuel Gatien arrive avec son équipe au Mail Champlain, un centre commercial du boulevard Taschereau devenu un passage obligé des candidats de La Pinière.

Mes patients, je les garde, tient-il rapidement à préciser. Je garde ma pratique à la clinique, je vais être là à 100 % pour les citoyens de La Pinière et à 100 % pour mes patients.

Le candidat de la CAQ dans La Pinière, Samuel Gatien, à l'extérieur du centre commercial Mail Champlain à Brossard.

Le candidat de la CAQ dans La Pinière, Samuel Gatien, au Mail Champlain à Brossard.

Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

Le candidat de retour d’une mission en Abitibi s’engage tout de même à délaisser certaines activités professionnelles s’il est élu. Il dit avoir constaté les effets négatifs de la réforme Barrette durant cinq semaines passées dans un CHSLD au début de la pandémie en 2020.

Ça a été un catalyseur, dit-il, en rappelant avoir demandé à l’infirmière-chef de créer une zone rouge pour les patients atteints de la COVID. Le délai avant d’obtenir l’autorisation a été, selon lui, fatal pour plusieurs d’entre eux, faute de gestionnaire sur les lieux.

Depuis la réforme, il n’y a plus de gestionnaire terrain. Ça doit passer par la structure, cette énorme pyramide. Ça a pris trois jours avant qu’on ait une réponse positive, donc tout le monde est devenu positif. J’ai vu des gens décéder à cause de cela.

Il a alors décidé de se lancer en politique.

« Je m'implique parce que je veux que le système de santé change et M. Dubé [le ministre de la Santé] a un excellent plan et il voudrait que je travaille avec lui. Et pour ça, il faut que les citoyens me fassent confiance. »

— Une citation de  Samuel Gatien, candidat de la Coalition avenir Québec dans La Pinière

Le Dr Gatien se décrit comme un workaholic et se dit prêt à conjuguer à la fois la vie de médecin, de député et de jeune père. Le directeur de sa campagne est aussi son conjoint.

Ça fait plus de neuf ans que je suis avec Jonathan et plus de sept ans qu'on est mariés, dit-il. On a eu la chance d'avoir une petite fille grâce à une mère porteuse, donc on vit la vie de papa, c'est extraordinaire.

Les demandes de la mairesse

Plusieurs candidats ont rencontré la mairesse de Brossard, Doreen Assaad, pour entendre ses demandes à l’approche des élections. Remettre en bon état le boulevard Taschereau, qui relève du ministère des Transports du Québec, fait partie de ses priorités.

Juste au niveau de l'entretien, on voit qu'il y a un problème. Le nombre de nids-de-poule, c'est vraiment dans un état inacceptable, insiste la mairesse.

La mairesse de Brossard, Doreen Assaad, dans son bureau à l'hôtel de ville

La mairesse de Brossard, Doreen Assaad.

Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

C'est sûr que je vais y travailler, s’engage Linda Caron. C'est une artère principale et il y a des sections dans Brossard mal en point.

Oui, je m'engage à m'assurer que Taschereau soit remis à neuf, ajoute le candidat caquiste, qui dit se demander en circulant s’il va se sortir de là avec une crevaison ou un pneu en moins.

La mairesse demande également aux candidats d’intervenir pour qu’on règle le problème de pannes d’électricité à répétition dans certains secteurs de Brossard. Hydro-Québec affirme que la végétation abondante à proximité des fils est en cause, mais que ses équipes sont mobilisées pour améliorer le service. Dans les secteurs problématiques, le réseau est vieillissant et des arbres matures surplombent les lignes, ce qui augmente la probabilité des pannes, écrit un porte-parole de la société d'État.

Les principaux partis représentés

Les cinq principaux partis présentent des candidats dans la circonscription de La Pinière. Le Parti québécois présente Suzanne Gagnon, une militante de longue date et enseignante de français établie à Brossard depuis 10 ans. Le Parti conservateur présente une diplômée en droit et agente correctionnelle d’origine bulgare, Tzarevna Bratkova, et Québec solidaire présente le jeune économiste Jean-Claude Mugaba.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !