•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le programme d’éducation à l’enfance de l’USB double son nombre d'étudiants

La coupole de l'Université de Saint-Boniface, à Winnipeg

Le programme compte maintenant 24 inscriptions. (archives)

Photo : Christian Riou

Le programme d'éducation à l'enfance de l'Université de Saint-Boniface, au Manitoba, a le vent dans les voiles. En ce début d'année scolaire, il accueille le double des étudiants comparativement aux dernières années.

Le programme régulier est ainsi passé de trois à sept étudiants alors que le programme en milieu de travail, qui permet de travailler trois jours par semaine dans une garderie, a maintenant 17 inscriptions, comparativement à huit au cours des dernières années.

Une hausse qui est notamment favorisée par le mode hybride, explique la professeure et coordonnatrice du programme d’Éducation de la jeune enfance de l'établissement, Joanne Vinet. Une amélioration rendue possible grâce aux subventions de l'Association des collèges et universités de la francophonie canadienne qui a permis à l'Université de Saint-Boniface d'intégrer de la technologie afin d'offrir des cours à la fois en présentiel et à distance.

On a certains étudiants qui nous ont dit qu'ils n'auraient pas pu venir étudier s'ils ne pouvaient pas rester dans leur communauté, explique Mme Vinet. Donc je pense que ça a définitivement eu un énorme impact.

De plus, elle note que le programme a été revu afin de réduire la charge de travail des étudiants. Mme Vinet souligne également la bonification des bourses de la part de la province pour les étudiants autochtones et ceux vivant en milieu rural.

Venir en aide aux régions rurales

Le désir d'augmenter le nombre d'étudiants est né des besoins des garderies en milieu rural, explique Joanne Vinet. Ils ont beaucoup de licences provisoires parce qu'ils n'ont pas de personnel qualifié pour répondre aux exigences de la province.

On espérait, en offrant [l'option des cours à distance], qu'on pouvait les aider, dit-elle.

Si les gens peuvent rester dans leur communauté pour étudier, ça élimine les barrières à l'éducation.

Une citation de Joanne Vinet, professeure et coordonnatrice du programme d’Éducation de la jeune enfance à l'Université de Saint-Boniface

Bien que le projet ait été pensé avant la pandémie, Joanne Vinet croit que la COVID-19 les a poussés à être très créatifs et a aidé à préparer à cette nouvelle façon de fonctionner.

Avec les informations de Patricia Bitu Tshikudi

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.