•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

23 arrestations en lien avec des stupéfiants dans Saint-Roch

Une voiture de police stationnée sur le parvis de l'église Saint-Roch.

Le SPVQ se dit proactif dans le quartier et mentionne entre autres l'augmentation des patrouilles à pied et en vélo, de même qu'une surveillance des parcs.

Photo : Radio-Canada / Alexane Drolet

Les policiers de Québec disent avoir arrêté 10 personnes en lien avec du trafic de stupéfiants, et d'autres en lien avec de la possession depuis le 6 septembre dernier dans le quartier Saint-Roch.

Au total, les policiers ont procédé à 10 arrestations pour trafic de stupéfiants, 11 pour possession simple et 2 pour possession dans le but d’en faire le trafic, a indiqué le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) jeudi.

Une personne a été arrêtée deux fois, ce qui chiffre à 22 le nombre de personnes arrêtées. Il s'agit de 6 femmes et 16 hommes âgés de 27 et 68 ans.

Les arrestations ont eu lieu à la suite de plusieurs plaintes de résidents dans ce secteur. Ce dont on s'est rendu compte, c'est qu'effectivement, on avait plusieurs plaintes pour du trafic de stupéfiants dans le secteur Saint-Roch. Nos policiers ont fait des opérations pour venir lutter contre le trafic de stupéfiants, indique le porte-parole David Pelletier.

On est en train d'échapper Saint-Roch

Ce bilan du SPVQ survient au moment où des élus comme le chef de Québec d'abord, Claude Villeneuve, remettent en cause la sécurité dans le quartier Saint-Roch. Le secteur a été la cible de plusieurs agressions au cours des derniers jours.

Des citoyens se plaignent aussi de l'augmentation du trafic de stupéfiants dans la Basse-Ville de Québec.

On est très inquiet de la situation dans Saint-Roch, a indiqué Claude Villeneuve jeudi.

« On a l'impression que l'administration actuelle est en train d'échapper Saint-Roch après des années, quelques décennies, où on avait vu la renaissance de Saint-Roch, un des plus grands succès de relance d'un quartier en Amérique du Nord. On a l'impression qu'on est en train de revenir en arrière. Là, on voit qu'il y a de la violence qui est en train de s'installer. »

— Une citation de  Claude Villeneuve, chef de Québec d'abord

Le conseiller municipal du secteur, Pierre-Luc Lachance, a d'ailleurs réagi à la situation sur Facebook.

Pierre-Luc Lachance, vice-président du comité exécutif et responsable du déneigement.

Pierre-Luc Lachance, vice-président du comité exécutif et responsable du déneigement (archives)

Photo : La Presse canadienne

Je constate moi aussi que tout le monde ne se sent plus aussi en sécurité que par le passé dans le quartier Saint-Roch. Ce n’est pas faute d’efforts, mais le résultat attendu n’est certainement pas celui qu’on souhaite. On doit ensemble trouver les actions à poser pour que tout le monde se sente à nouveau en sécurité, a écrit le membre de l'administration du maire Bruno Marchand.

La réunion du conseil de quartier de Saint-Roch du 29 septembre sera l’occasion de faire le point sur la situation et de discuter ensemble de tout ça, ajoute-t-il.

Le SPVQ se dit très proactif dans le secteur de Saint-Roch. Il travaille étroitement avec ses partenaires, dont les intervenants du milieu, les autres services de la Ville ainsi que le CIUSSS, afin de diriger les personnes du secteur vers les ressources d’aide adéquates et également pour que le quartier demeure sécuritaire, indique le corps de police.

Le SPVQ cite en exemple l'augmentation des patrouilles à pied et en vélo, de même qu'une surveillance des parcs.

Je suis vraiment content que ça bouge, a-t-il dit à Radio-Canada. Claude Villeneuve trouve tout de même particulier qu'il ait fallu l'intervention de l'opposition officielle pour avoir l'heure juste. Il estime que l'administration Marchand a manqué de leadership dans le dossier. C'était au maire de nous rassurer.

Avec la collaboration d'Audrey Paris

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...