•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Walmart permet d’essayer virtuellement ses vêtements sur votre propre corps

Quatre images de la même femme, d'abord en sous-vêtements, puis sur laquelle des vêtements sont apposés.

La personne qui veut utiliser la cabine d'essayage Walmart doit d'abord prendre des photos d'elle-même avec son téléphone intelligent.

Photo : Walmart

Radio-Canada

La clientèle de Walmart aux États-Unis pourra bientôt être transportée dans une cabine d’essayage virtuelle par le biais d’une application mobile servant à essayer des vêtements vendus par l’entreprise.

Plus tôt cette année, le géant américain du commerce de détail avait lancé une première version de sa cabine d’essayage virtuelle qui permettait de choisir, parmi plus d’une centaine de mannequins, la personne qui ressemblait le plus à l’acheteur ou à l’acheteuse. On pouvait ensuite voir comment des vêtements se posaient sur la silhouette de cette personne avant d’acheter quoi que ce soit.

Le service amélioré de cette cabine virtuelle, intitulé Be Your Own Model (Soyez votre propre modèle), permettra de téléverser une photo de soi-même en sous-vêtements. À l'aide de ce cliché – et de l’intelligence artificielle –, l’application pourra ensuite apposer des vêtements sur l’image du corps avec une simulation ultraréaliste, promet Walmart. L’application recrée des effets d’ombre et de plis de tissus, entre autres, pour y arriver.

Il sera donc possible d'essayer différents modèles, couleurs et tailles de vêtements en quelques secondes, selon le détaillant.

Walmart indique qu’on pourra sous peu essayer plus de 270 000 articles de différentes marques, dont une majorité pour femmes, avec cette nouvelle fonction de l’application.

Pour l’instant, seule la version iOS de l’application offrira la fonction, mais elle devrait être offerte pour les appareils Android dans les semaines à venir.

Avec les informations de CNBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !