•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un lock-out décrété au port de Québec, affirme le syndicat des débardeurs

Des installations sur un quai de transbordement.

La Société des arrimeurs de Québec indique n’avoir d’autre choix que de décréter un lock-out touchant l’ensemble de ses travailleurs syndiqués au port de Québec.

Photo : Radio-Canada / Hugo Pothier

La Presse canadienne

Un lock-out vient d'être décrété au port de Québec, en pleine saison des croisières. La section locale concernée du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ, a confirmé l'information jeudi.

Elle y représente les 81 débardeurs œuvrant au port de Québec.

En vertu de l’entente sur les services essentiels qui a été conclue, les activités liées aux navires céréaliers, aux installations terminales ou de transbordement agréé de même que les opérations assujetties, telles que l’amarrage et l’appareillage, doivent être maintenues, indique-t-on dans le communiqué de la Société des arrimeurs de Québec.

Moyens de pression

Devant des moyens de pression importants qui s’accentuent de jour en jour et considérant l’impasse actuelle dans les négociations, la Société des arrimeurs de Québec est placée dans une situation intenable, écrit-on dans le communiqué.

Le 30 août dernier, les débardeurs avaient voté en faveur d'un mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève, et ce, dans une proportion de 98,5 %. Ils pouvaient théoriquement déclencher la grève dès le 11 septembre, mais ils ne l'ont pas fait.

Sur son site Internet, le Port de Québec se décrit comme une plaque tournante canadienne du commerce international à Québec. Quelque 28 millions de tonnes y ont été transbordées dans la dernière année, classant le port parmi les cinq plus importants au pays.

Le Port de Québec y indique aussi qu'il génère 1,3 milliard $ en retombées économiques au Canada et que 236 715 visiteurs ont été amenés par les croisières internationales en 2019, ce qui s'est traduit par des retombées économiques de 221 millions $.

Avec la collaboration de Radio-Canada

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Québec

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Québec.