•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rare corneille blanche surprend des ornithologues amateurs

Une corbeille au plumage et aux pattes blancs est posée sur le poteau d'une clôture.

Lisa Chabot a capté cette photo de la corneille blanche dans son quartier.

Photo : fournie par Lisa Chabot

Radio-Canada

Une photo prise lundi par Lisa Chabot à Glade, dans le centre-sud de la Colombie-Britannique, vient faire éclater la croyance populaire selon laquelle toutes les corneilles sont noires. Le plumage du corvidé ciblé par son objectif est blanc, tout comme ses pattes. Il conserve toutefois le bec et les yeux sombres de ses compagnons.

Lisa Chabot explique qu'elle a aperçu un éclat de blanc au sein d'un groupe de corneilles volant dans son quartier.

Cet oiseau est exactement comme les autres corneilles, sauf qu'il est complètement blanc. Il n'est pas albinos : ses yeux ne sont pas roses, et ses pattes sont blanches. C'est irréel, je n'arrive pas à y croire.

Un phénomène rare

Lisa Chabot a rapidement pris une image de l'oiseau et l'a publiée dans les réseaux sociaux, affirmant qu'il y avait 1 chance sur 10 000 de voir un tel oiseau.

Sa publication a lancé une discussion animée parmi d'autres habitants de la région West Kootenay qui ont aussi aperçu récemment une corneille au plumage blanc dans les communautés environnantes de Slocan et de Crescent Valley.

David Bradley, le directeur des programmes en Colombie-Britannique d'Oiseaux Canada, une organisation sans but lucratif qui milite pour la protection des oiseaux, hésite à estimer la probabilité de voir une corneille blanche. Il ajoute toutefois qu'en 35 ans d'observation des oiseaux il n'en a jamais vu. Je dirais que c'est un phénomène rare.

En examinant la photo prise par Lisa Chabot, David Bradley croit que la corneille blanche est leucique. Le leucisme est une mutation génétique qui empêche la production normale de mélanine et d'autres pigments dans le plumage. Il ajoute que les corbeaux blancs, communs dans l'archipel d'Haïda Gwaii, sont aussi leuciques.

Une survie menacée

C'est une forme d'albinisme incomplet, explique-t-il. Si la génétique de l'oiseau est anormale ou a muté, il lui est impossible de produire de la mélanine, alors ses plumes sont blanches.

David Bradley note qu'il s'agit d'un défi important pour la survie de la corneille. Les autres corneilles peuvent s'en prendre à la corneille blanche, qui est aussi plus visible pour ses prédateurs.

L'ornithologue note que des résidents de la vallée du Fraser ont signalé des corneilles leuciques l'an dernier et qu'au cours des dernières années, des résidents de l'île de Vancouver ont aussi vu une corneille albinos et un corbeau blanc.

Avec les informations de Winston Szeto et de l'émission Radio West

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !