•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La voiture partagée, un nouveau moyen de se déplacer pour des locataires d’Ottawa

Une voiture électrique de Communauto.

La voiture électrique a une autonomie de 400 kilomètres.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Radio-Canada

Les résidents d’un complexe de la Société de logement communautaire d'Ottawa (SLCO) disposent maintenant d’un nouveau moyen pour se déplacer en ville : un véhicule électrique à partager qu’ils peuvent emprunter pour se rendre à l’épicerie, à leurs rendez-vous médicaux et à d’autres sorties essentielles.

Cette initiative, qui a vu le jour mardi, est le fruit d’une collaboration entre la SLCO, Hydro Ottawa, le Fonds d’action climat d’Ottawa et l’entreprise d’autopartage Communauto. Elle a été présentée comme étant le premier programme d'autopartage entièrement électrique à être offert dans un complexe de logements abordables en Ontario.

Le véhicule à hayon Kia Niro pourra être utilisé par tous les membres de Communauto, mais il est surtout destiné aux résidents de Mosaïq, un complexe résidentiel moderne situé sur l’avenue Gladstone, qui a ouvert ses portes plus tôt cette année.

Ce véhicule offre des options, a résumé le conseiller municipal sortant Mathieu Fleury également président du conseil d’administration de la SLCO.

Mathieu Fleury prend la parole.

Pendant ses 12 années au conseil municipal d'Ottawa, Mathieu Fleury a fait du logement abordable une priorité.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Il a fait remarquer que les résidents de Mosaïq vivent dans une communauté où l'on peut marcher et qu'ils auront bientôt un accès facile à la nouvelle station de train léger de Gladstone. Mais ils doivent encore se déplacer pour atteindre des magasins plus importants et d'autres commodités qui ne sont pas disponibles dans le voisinage immédiat.

L'épicerie la plus proche d'ici se trouve à l'angle de Somerset et Bank, ce qui, pour la plupart des gens, est compliqué à atteindre et, en hiver, peut représenter un défi, a-t-il expliqué.

« Avoir accès à une option de covoiturage, c'est bien pour l'épicerie, c'est bien pour d'autres courses qui pourraient nécessiter des distances plus longues. »

— Une citation de  Mathieu Fleury, président de la Société de logement communautaire d'Ottawa

Pour la qualité de vie

Le directeur général du Fonds d'action climat d'Ottawa, Steve Winkelman, a qualifié l'initiative de pièce manquante de l'écosystème de la mobilité qui répond à la fois aux besoins des résidents et aux objectifs climatiques de la ville.

Il s'agit d'une question de qualité de vie, et c'est ainsi que nous pourrons progresser en matière de climat, a-t-il déclaré.

Mimo Nielsen, qui a emménagé dans son appartement d'une chambre en février, affirme qu'il n'avait pas renouvelé son permis de conduire et qu'il ne pouvait pas se permettre de payer le coût d'une voiture, y compris l'assurance et l'essence.

Portrait d'un homme dans un parc.

Mimo Nielsen songe à renouveler son permis de conduire pour profiter du véhicule électrique.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Il explique que cette initiative pourrait l'inciter à reprendre son permis afin de pouvoir visiter les grands magasins en périphérie d’Ottawa et voir des parties de la ville qu'il voit rarement.

Je pense que c'est une excellente idée. Je pense aussi que c'est un bon incitatif pour ceux qui ne conduisent pas à envisager d'obtenir un permis. Je pense aussi que les véhicules électriques sont l'avenir, rapporte-t-il.

Une autre résidente de Mosaïq, Nzigiria Nuwara, possède sa propre voiture, mais elle est d'accord pour dire que le nouveau service pourrait profiter à beaucoup de ses voisins.

Ici, si vous n'avez pas de voiture, il est difficile de vivre. Il y a beaucoup de personnes âgées dans l'immeuble, des personnes qui ont des problèmes de santé. Ce sera plus facile pour elles, si les [frais de location] ne sont pas élevés, note-t-elle.

À cet effet, les résidents de Mosaïq et de quatre propriétés voisines de la SLCO qui souhaitent adhérer à Communauto bénéficieront d'un rabais sur la caution remboursable initiale, soit une économie de 500 $ pour les personnes seules ou de 750 $ pour les familles, ainsi qu'un crédit de 40 $ pour les utilisateurs qui paient à l'utilisation.

Les utilisateurs peuvent calculer le coût estimé de leur voyage, qui est basé sur une combinaison de distance et de durée, sur le site web de Communauto.

L'homme pose à côté d'une voiture.

Wilson Wood, de Communauto, montre le véhicule électrique qui sera stationné à l'extérieur de l'immeuble situé sur l'avenue Gladstone.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Le chef de projet de Communauto, Wilson Wood, croit que l'initiative sera un succès. Il espère maintenant qu'elle s'étendra bientôt à d'autres propriétés de la SLCO. C’est la première de ce que nous espérons être de nombreuses initiatives similaires, conclut-il.

Avec les informations d’Alistair Steele de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !