•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle stratégie de gestion des coyotes réclamée après la mort d’un chien à Ottawa

Dimanche, un coyote s’est enfui avec un petit chien devant les yeux stupéfaits de résidents du quartier Riverside Park Sud, à Ottawa.

De nombreuses espèces ont des habitats qui couvrent de vastes territoires. La présence des humains dans ces zones gêne leurs déplacements.

Dimanche, un coyote s’est enfui avec un petit chien devant les yeux stupéfaits de résidents (archives).

Photo : Reuters / Lucy Nicholson

Radio-Canada

Au cours de la fin de semaine, un petit chien a été tué près du parc Stanstead, et le mois dernier, un chat a connu le même sort. Ces événements incitent des résidents du quartier Riverside Park Sud, à Ottawa, à demander à la Ville de revoir ses politiques pour faire face aux coyotes agressifs.

Drew Enright, un résident du secteur, était à l’extérieur de sa maison de la rue Marcel, vers 12 h 30, dimanche. Le petit chien de son voisin a alors aperçu un coyote pour la première fois.

Il a couru dans les buissons et c’est le coyote qui en est sorti, malheureusement, avec le chien dans sa gueule, et il a couru dans la rue, raconte-t-il, en ajoutant avoir eu de la difficulté à croire ce qui venait de se produire.

Drew Enright pose dans la rue.

Drew Enright raconte avoir tenté de chasser l'animal avec ses voisins.

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

Avant que M. Enright et ses voisins aient eu le temps de courir dans la rue pour attraper le coyote, l’animal avait déjà disparu.

Lundi après-midi aussi, un coyote a été aperçu dans la cour de l’école élémentaire catholique George-Étienne-Cartier et au parc Pauline Vanier, deux endroits à proximité de l’attaque de dimanche, près de la route Walkley et de la promenade de l’Aéroport.

Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), dont fait partie l'école George-Étienne-Cartier, tente de se montrer rassurant.

Dans un courriel, il assure que l’animal n’a pas été aperçu mardi près de l’école et qu'il n’a jamais été aperçu ni par un élève, ni par un membre du personnel sur la propriété de l’école [lundi] ou [mardi].

À titre de mise en contexte, un parent a informé la direction d’école que le voisinage aurait aperçu un coyote rôder près de l’école en fin de de semaine, samedi. Par prudence, [lundi] matin, les élèves ont été accompagnés directement à l’intérieur de l’école à leur arrivée et la direction de l’école a immédiatement informé le Service de police d’Ottawa. Lorsque le service de police a confirmé à l’école qu’il était sécuritaire pour les élèves de sortir, la journée scolaire de [lundi] et celle [de mardi] ont pu se poursuivre comme à l’habitude. Le personnel scolaire a été informé de la situation et fait preuve de vigilance à cet effet lors des périodes de récréation ou de jeu à l’extérieur, explique-t-on dans un courriel, ajoutant que la Ville a aussi été avisée.

Pas la première attaque

Sonya Monaghan, qui habite aussi dans le secteur, raconte que son mari et elle ont vu, à la fin du mois d’août, un coyote dans la rue avec un chat dans la bouche.

Mon mari et moi sommes sortis dans la rue pour le chasser, pensant qu’il pourrait lâcher le chat, mais ça n’a pas fonctionné, raconte-t-elle. Il a seulement continué son chemin dans la rue, au coin de la rue, et dans la forêt McCarthy.

Un coyote marche dans la rue avec un animal inconnu dans la bouche.

Un résident a pris cette photo d'un coyote au parc Riverside Sud, le 23 août. Il marche dans la rue avec un animal inconnu dans la bouche.

Photo : Gracieuseté

Depuis, il y a eu une autre rencontre avec un coyote. Lundi matin, le mari de Mme Monaghan, Geoff Penton, en a aperçu un au milieu de la rue Marcel.

J’ai couru à l’extérieur, j’ai pris un bâton de baseball pour je ne sais quelle raison, et je me suis mis à crier : "coyote! coyote! coyote!" se rappelle-t-il.

M. Penton indique prendre des précautions supplémentaires parce qu’ils ont un nouveau chien. Maintenant, quand il sort son chien tard le soir, il amène un bâton de baseball avec lui.

Des élus demandent une nouvelle approche

Le conseiller du quartier Rivière, Riley Brockington, croit que la Ville d’Ottawa a besoin d’une nouvelle stratégie de gestion des coyotes.

Il y a des inquiétudes dans la communauté face à la proximité des coyotes avec les humains, et par le grand nombre que nous avons vu, particulièrement au cours des huit dernières semaines, explique l’élu. Étant donné qu’ils sont maintenant dans des quartiers résidentiels, et qu’ils ne semblent pas avoir peur des humains, c’est une préoccupation.

Le conseiller Riley Brockington pose dans un parc.

Le conseiller Riley Brockington pense que la Ville doit mettre en œuvre une stratégie plus proactive pour faire face aux coyotes agressifs.

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

M. Brockington dit avoir parlé avec le directeur à la Ville, il y a quelques semaines, pour lui demander une approche beaucoup plus proactive en ce qui concerne la gestion des coyotes dans la communauté.

En ce moment, la Ville est mieux préparée s’il y a des orignaux ou des ours dans les quartiers, mais pas pour les coyotes, déplore-t-il.

Observer un coyote dans les quartiers limitrophes de la Ville d’Ottawa est devenu monnaie courante, mais des résidents craignent que le comportement agressif d’un de ces animaux nécessite une attention immédiate.

En attendant, M. Brockington rappelle aux résidents de garder la nourriture de leur animal, les graines pour les oiseaux et même les fruits tombés comme les pommes loin de la portée des coyotes. Les chats doivent rester à l’intérieur et les chiens doivent être tenus en laisse, conseille-t-il.

La Municipalité indique que toute personne qui aperçoit un animal comme un coyote dans un voisinage doit en aviser la police.

Avec les informations de Cindy Tran de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...