•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le système de santé doit changer », concède le ministre de la Santé de la C.-B.

Une personne tient une affiche sur laquelle il est inscrit que tout le monde mérite un médecin de famille, lors d'une manifestation devant le parlement à Victoria, le 19 mai 2022.

Beaucoup de personnes s'étaient vêtues de noir dans la foule pour signifier qu'ils n'ont pas de médecin de famille lors d'une manifestation devant le parlement à Victoria, le 19 mai 2022.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

Des membres de l'Union des municipalités de la Colombie-Britannique (UBCM) ont rencontré mardi, à Whistler, le ministre de la Santé Adrian Dix pour parler des problèmes de l’accès aux soins de santé dans la province.

Réunies en personne pour leur congrès annuel, les municipalités ont partagé leurs craintes face à la pénurie de médecins et d’infirmières, mais aussi face aux urgences qui ne cessent de fermer. Des maires et des conseillers municipaux veulent des solutions immédiatement.

Le maire d’Alert Bay, Dennis Buchanan, affirme que la salle d’urgence de sa communauté, qui se situe au nord de l'île de Vancouver, est fermée depuis août. Il ajoute que les communautés avoisinantes ont le même problème.

De son côté, Susan Swan, la mairesse de Clinton, un village situé au nord-ouest de Kamloops, dit que sa population est vieillissante. L’une des inquiétudes dans sa communauté est le manque d’ambulanciers.

Certains maires ont suggéré des pistes de solutions comme l’annulation de la dette étudiante et des maisons abordables pour les travailleurs de la santé.

Une pénurie qui s'aggrave chez les infirmières et les ambulanciers

Le ministre Adrian Dix reconnaît que le système de santé est en crise depuis au moins 2020 et qu'il doit changer. Il estime qu’avec la pandémie, un nombre disproportionné de soins primaires ont été pris en charge de manière virtuelle, ce qui a causé des défis. Le ministre de la Santé affirme aussi que la pénurie de personnel s’aggrave notamment chez les infirmières et les ambulanciers.

En ce moment, près d’un million de Britanno-Colombiens n’ont pas de médecin de famille. Lors du congrès, Adrian Dix n’a pas annoncé de nouvelles mesures, mais il assure que le gouvernement provincial travaille au développement d’un nouveau modèle de compensation pour les médecins afin d'assurer la rétention et le recrutement de ceux-ci.

Le ministre de la Santé, Adrian Dix, parle aux maires et conseillers des municipalités de la C.-B.

D'après le ministre de la Santé, Adrian Dix, 340 000 Britanno-Colombiens n'avaient pas de médecin de famille en 2003. Ce chiffre est maintenant autour d'un million.

Photo : Radio-Canada / Dominique Lévesque

La Colombie-Britannique souhaite également se tourner vers un modèle de soins de santé basé sur une équipe multidisciplinaire pour alléger la pression, entre autres, sur les urgences.

Adrian Dix précise que depuis son arrivée en 2017 au ministère de la Santé, 38 000 professionnels de la santé ont été embauchés, mais il reconnaît que ce n’est pas suffisant.

Avec les informations de Dominique Lévesque et Wildinette Paul

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...