•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie s’estompe, les municipalités affrontent d’autres défis en Colombie-Britannique

Huit longues tables accueillant chacune une personne en raison des mesures pandémiques sur une longue estrade à l'arrière de laquelle se trouve une centaine de drapeaux aux couleurs des municipalités de la province. Devant l'estrade, une demi-douzaine d'écrans permettant aux personnes sur place de voir les participants à distance.

En 2020 et en 2021, les participants au Congrès annuel de l'Union des municipalités de la Colombie-Britannique se sont rassemblés par visioconférence, comme ici, en 2021.

Photo : UBCM / Scott McAlpine

Pour la première fois depuis deux ans, les membres de l'Union des municipalités de la Colombie-Britannique (UBCM) se rencontrent en personne pour leur congrès annuel. Quelque mille élus municipaux et leurs représentants discuteront, à Whistler, des grands défis qui les attendent au cours de l'année à venir.

Cette année, les grands axes de discussion sont la gestion des urgences, la crise du logement, la reprise économique, la crise des surdoses, la santé mentale, l'itinérance, l'inclusion et l'accès aux soins de santé.

Les gens ont vraiment hâte de reprendre contact et de discuter de nos dossiers en personne, explique Laurey-Anne Roodenburg, conseillère municipale à Quesnel et présidente de l'UBCM.

Cette 119e rencontre des représentants de la majorité des 162 municipalités de la province arrive à un moment charnière, selon le conseil de direction de l'UBCM. [Ce congrès] survient à un moment extraordinaire et de transformation, alors que nous espérons finalement tourner la page sur la pandémie de COVID-19 qui a eu un impact sur le gagne-pain de millions de Britanno-Colombiens et perturbé les écosystèmes familiers de tous les gouvernements locaux.

Dans l'introduction du programme du Congrès, l'UBCM souligne que ces perturbations pourraient se poursuivre en 2022. Nous devons [...] être prêts alors que nous visons la reprise, autant sur le plan économique et environnemental que sur le plan psychologique.

Faire front commun

Depuis sa création, l'UBCM a pour mission de permettre à ses membres de faire front commun quand vient le temps de réclamer des mesures concrètes du gouvernement provincial.

Comme chaque année, les chefs des grands partis politiques de la province feront des allocutions devant les membres du Congrès. La cheffe du Parti vert, Sonia Furstenau, prendra la parole mercredi matin. Le chef du Nouveau Parti démocratique, John Horgan, clôturera le congrès vendredi midi.

John Horgan prononce un discours lors du congrès de l'Union des municipalités de la Colombie-Britannique en 2021.

L'allocation du premier ministre John Horgan aura lieu vendredi midi, à la toute fin du congrès. Il s'agira de sa dernière puisqu'il a déjà annoncé qu'il quittait son poste comme chef du NPD. (Photo : septembre 2021)

Photo : UBCM / Scott McAlpine

Ce 119e congrès présente toutefois quelques caractéristiques intéressantes.

Pour beaucoup de participants, il s'agira d'un dernier congrès, car les prochaines élections municipales ont lieu le 15 octobre et que certains ne se représentent pas, alors que d'autres risquent de perdre leur place.

D'autre part, il s'agit de la dernière participation de John Horgan en tant que premier ministre. Les membres du Nouveau Parti démocratique doivent choisir un nouveau chef le 3 décembre prochain.

C'est donc un nouveau premier ministre qui devra répondre aux demandes communes des élus municipaux.

Revoir le système de santé

Mercredi après-midi, le ministre de la Santé, Adrian Dix, participera à une table ronde à laquelle participent le président de l'Association des ambulanciers et répartiteurs d'urgences, Troy Clifford, Kerry Jang de la faculté de médecine de l'Université de la Colombie-Britannique, et Ray Markham, un médecin qui travaille en région rurale. Ils discuteront avec les membres en session plénière d'une réforme du système de santé de la province.

Un ambulancier pousse une civière entre deux ambulances à l'Hôpital St-Paul de Vancouver.

En août, le syndicat des ambulanciers paramédicaux de la Colombie-Britannique indiquait que jusqu'à 40 % des véhicules étaient parfois à l'arrêt par manque de personnel. Pour sa part, le Service de santé d'urgence provincial indiquait que 25 % des postes étaient à pourvoir.

Photo : Ben Nelms / CBC

L'accès à un médecin de famille ne devrait pas être un luxe réservé à quelques personnes chanceuses, et [les Britanno-Colombiens] ne devraient pas avoir à se demander si un ambulancier paramédical sera disponible en cas d'accident ou d'urgence, affirme Laurey-Anne Roodenburg, présidente de l'UBCM.

Le maire de Clearwater, Merlin Blackwell, qui participera également à la table ronde, s'attend à une annonce de la part du ministre de la Santé, Adrian Dix.

Le choix évident serait l'élargissement de la mise en oeuvre du réseau de soins aux patients qui s'implante tranquillement dans la province comme nouveau modèle en soins de santé, affirme-t-il.

Merlin Blackwell espère que le ministre présentera également un autre changement qui fait l'objet de rumeurs, un changement de structure tarifaire des médecins. La rémunération à l'acte et les frais administratifs que cela entraîne sont un lourd fardeau dans les petites municipalités.

Avec des informations de Justin McElroy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...