•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles accusations contre une fausse infirmière à Vancouver

Photo de l'accusée, qui regarde droit vers la caméra.

Brigitte Cléroux a été reconnue coupable en avril de s'être fait passer pour une infirmière autorisée dans une clinique médicale à Ottawa.

Photo : Service de police d'Ottawa

Radio-Canada

Brigitte Cléroux, une Gatinoise qui se serait fait passer pour une infirmière pendant un an à l’Hôpital pour femmes de la Colombie-Britannique à Vancouver, doit répondre à 15 nouvelles accusations.

Ces dernières ont été déposées mercredi devant la Cour provinciale de la Colombie-Britannique. Il s’agit notamment d’agression armée, de voies de fait et d’usage de documents contrefaits.

Les accusations de voies de fait concernent 10 patientes de l'hôpital.

D’après un porte-parole de la police de Vancouver, le sergent Steve Addison, les enquêteurs ont interviewé plus de 40 victimes présumées lors du passage de Mme Cléroux à Vancouver.

« Ces enquêtes sont difficiles, non seulement à cause du temps écoulé, mais également parce que nous sommes au cœur d’histoires très personnelles.  »

— Une citation de  Steve Addison, porte-parole de la police de Vancouver

D’autres accusations pourraient être présentées, dit-il. Des premières accusations de fraude et d'usurpation ont été annoncées en novembre.

Mme Cléroux, âgée de 50 ans, n'a jamais été autorisée à exercer la profession d'infirmière. Elle a suivi deux années d'études en soins infirmiers sans obtenir de certificat ni de diplôme.

Infirmière pendant un an

Brigitte Cléroux a été infirmière en soins périopératoires à l’hôpital de juin 2020 à juin 2021 en prenant part à de nombreuses interventions chirurgicales. Des patientes ont indiqué à CBC que Mme Cléroux leur avait administré des médicaments antidouleur lors de leurs opérations.

Des porte-parole de l’administrateur de l’Hôpital pour femmes, l’Autorité provinciale des services de santé (PHSA), n'ont pas souhaité faire de commentaires vendredi après l’annonce des nouvelles accusations.

Ils ont fait part d’une déclaration écrite publiée en décembre dans laquelle il est expliqué que l’hôpital a fait des vérifications pour s’assurer qu’il n’existe aucun autre imposteur en son sein.

L'accusée est en prison

Brigitte Cléroux est actuellement en prison. En avril, elle a été reconnue coupable de s’être fait passer pour une infirmière dans deux établissements de soins de santé à Ottawa et d’avoir utilisé des aiguilles sur des patients alors qu'elle n'avait aucune qualification pour le faire.

Mme Cléroux a été condamnée au moins 67 fois en Amérique du Nord au cours de sa vie d’adulte, notamment pour avoir usurpé le rôle d'infirmière et d'enseignante.

Elle fait l’objet de deux mandats d'arrêt en Floride et d’un au Colorado.

Brigitte Cléroux doit comparaître devant la justice le 22 septembre.

D'après les informations de Bethany Lindsay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...