•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raid dans une mosquée de l'État de New York

Radio-Canada

À Albany, le FBI arrête deux individus qui tentaient d'acheter un missile sol-air portable. Ailleurs au pays, des fouilles policières ont lieu simultanément relativement aux attaques au bacille du charbon de l'automne 2001.

La lutte antiterroriste aux États-Unis prend chaque jour des allures de coups d'éclat: jeudi seulement, des présumés terroristes ont été arrêtés dans l'État de New York, et des fouilles policières ont eu lieu simultanément dans plusieurs villes relativement aux attaques au bacille du charbon de l'automne 2001.

D'une part, une opération antiterroriste dans une mosquée d'Albany, dans l'État de New York, a permis au FBI d'arrêter deux individus.

Selon les chaînes de télévision américaine, les forces de l'ordre avaient tendu un piège aux deux hommes qui ont accepté de fournir un soutien financier à un présumé terroriste, en fait un agent du FBI, pour acheter un missile sol-air portable.

Tous deux pourraient être inculpés de soutien matériel à des activités terroristes et de blanchiment d'argent.

Selon le gouverneur de New York, George Pataki, ce sont plusieurs mois d'enquête qui ont mené à l'arrestation des deux suspects, un imam de 34 ans et l'un des fondateurs de la mosquée âgé de 49 ans.

Les forces de l'ordre ont également mené un raid sur deux maisons à Albany. D'autres arrestations pourraient avoir lieu, selon des sources citées par CNN.

Les deux hommes pourraient avoir des liens avec le groupe Ansar al-Islam qui est considéré comme proche d'Al-Qaïda. Un des deux individus avait acheté un billet d'avion, mais on ne sait pas pour quelle destination.

Le raid ne serait pas lié toutefois au relèvement de la cote d'alerte terroriste à Washington et New York au début de la semaine.

Un marchand d'armes britannique, d'origine indienne, avait été interpellé de la même façon en août 2003 dans un hôtel proche du New Jersey, après avoir tenté de vendre un missile sol-air à un agent du FBI se faisant passer pour un terroriste.

Fouilles policières reliées à l'anthrax

D'autre part, presque trois ans après l'affaire du courrier empoisonné au bacille du charbon qui a tué cinq personnes, le FBI a perquisitionné des logements dans le New Jersey et dans l'État de New York.

Pendant ce temps à Chicago, les forces de l'ordre arrêtaient un homme dans la soixantaine, qui aurait acheté et vendu des centaines de kilogrammes du même type d'engrais utilisé pour les attentats à la bombe d'Oklahoma City. Il est en fait tombé dans un piège du FBI.

Toutes ces preuves de lutte antiterroriste surviennent alors qu'une partie de la population doute de la validité de la hausse de l'alerte dimanche dernier. L'administration Bush soutient qu'il s'agit d'une pure coïncidence.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.