•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé Nouvelle-Écosse ordonne une autre enquête sur son unité de cardiologie

Des comportements abusifs avaient déjà été mentionnés dans un examen interne en 2010, puis lors d'une enquête externe six ans plus tard.

Dans une salle d'opération, deux personnes portant des combinaisons bleues et des masques chirurgicaux sont face à face, et sont penchées au-dessus d'une table d'opération où est couché un patient, hors du cadre de la photo.

Il y a au moins 12 ans que divers comportements abusifs et irrespectueux sont dénoncés au sein de l'unité de cardiologie à Halifax.

Photo : Reuters / Régis Duvignau

Radio-Canada

Santé Nouvelle-Écosse ordonne une troisième enquête en 12 ans pour évaluer le climat de travail au sein de l’Unité de cardiologie en Nouvelle-Écosse. Les deux premières ont révélé une litanie de comportements irrespectueux et abusifs sur les lieux de travail.

Le rapport d'enquête de 2016, par exemple, parle de comportement non professionnel et de piètres relations interpersonnelles entre les chirurgiens cardiaques.

Lancer des instruments et traiter le personnel infirmier et opératoire d’une manière irrespectueuse et dénigrante a pour effet de démoraliser l’équipe, écrivait-on, et est complètement inacceptable.

L'enquête de 2010 a été effectuée par le Dr Richard Novick, à la demande du Dr Greg Hirsh, alors chef de l’Unité de cardiologie, et du Dr David Kirkpatrick, alors chef du Département de chirurgie de l’Université Dalhousie.

L’examen de 2016 a été réalisé par un comité mis sur place à la demande du Dr Kirkpatrick, qui était à ce moment-là directeur de l’Unité de cardiologie.

En 2010, le Dr Novick déplorait l’absence d’un code de conduite contraignant. Il écrivait que des efforts pour améliorer les choses étaient constamment sabotés par d’autres individus sur le lieu de travail.

Les comportements dénoncés il y a plus d’une douzaine d’années font écho aux allégations, plus récentes, de certains médecins, stagiaires et membres du personnel liés à la Division de chirurgie cardiaque.

Plus tôt cette année, Karen Oldfield, cheffe de la direction par intérim de la Régie de santé de la Nouvelle-Écosse, a demandé qu’un nouvel examen externe soit réalisé.

Il a été confié au Dr Jack Kitts, l’ancien président de l’Hôpital d’Ottawa, et à Jay Noonan, un avocat et médiateur spécialisé dans les conflits qui concernent les milieux de travail.

Un rapport est attendu cet automne, a indiqué Brendan Elliott, un porte-parole pour la régie de la santé de la Nouvelle-Écosse. Nous appuyons toujours les commentaires faits par le comité d’examen de la régie de santé en 2016 : les comportements décrits sont répugnants et n’ont pas leur place en médecine, a écrit le porte-parole.

D’après le reportage de Michael Gorman, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !