•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
La reine et le prince saluent la foule.

La reine Élisabeth II et le prince Philippe à leur départ pour une tournée canadienne de 45 jours en 1959

Photo : Associated Press

Au cours de ses 70 ans de règne, Élisabeth II a été la chef d’État qui a le plus voyagé de l’histoire. Voici les visites officielles auxquelles la reine a pris part depuis 1952.

En moyenne, elle se rendait dans quatre pays par année à l'occasion de visites d'État ou de visites dans des pays du Commonwealth. En 1966, elle a visité 16 pays dans le contexte d'une tournée royale des Caraïbes, puis 13 en 1977 pour célébrer la 25e année de son couronnement.

Sa première visite à titre de reine, elle l'a fait au Kenya, un pays du Commonwealth, en février 1952.

La reine a par la suite visité presque tous les pays du Commonwealth, à l’exception du Cameroun, du Rwanda, du Togo et du Gabon.

Parmi ses quelque 200 visites officielles dans les pays du Commonwealth, la reine a effectué 22 tournées officielles au Canada, soit plus que dans tout autre pays du Commonwealth. Parmi les autres pays du Commonwealth qu'elle a le plus visités, on compte l’Australie (16 fois) et la Nouvelle-Zélande (10 fois).

Elle a par ailleurs participé à 19 réunions des chefs de gouvernement du Commonwealth, dont 3 en Australie et 2 au Canada.

C'est en 2015 que la reine a fait sa dernière visite officielle dans un pays du Commonwealth, à Malte.

Élisabeth II a visité toutes les régions du Canada. Elle était présente notamment à l’inauguration de la Voie maritime du Saint-Laurent en 1959, du centenaire du Canada et d’Expo 67, en 1967, ainsi que des Jeux olympiques de Montréal, en 1976.

À sa première visite, en 1951, elle a fait sa première allocution télévisée en direct.

Ottawa est la ville canadienne qu'elle a le plus visitée.

En 1977, alors qu’elle célébrait son jubilé d’argent à Ottawa, elle a déclaré, à l’ouverture de la session parlementaire : Chaque fois que je suis dans ce magnifique pays qu’est le Canada, avec ses innombrables ressources et ses possibilités infinies, je suis reconnaissante de voir que les Canadiens ont réussi à établir une démocratie vigoureuse, à l’image de leur peuple à la fois libre et fier.

Son passage à Québec, le 10 octobre 1964, restera marqué dans la mémoire collective québécoise comme étant le Samedi de la matraque en raison de la répression, par les policiers, de toute manifestation dans la ville de Québec.

Le 1er juillet 1967, à son passage à Ottawa pour les festivités du 100e anniversaire du Canada, elle a institué l’Ordre du Canada.

En 1982, la reine s'est rendue à Ottawa pour prendre part à la signature de la proclamation du rapatriement de la Constitution.

Sa dernière visite en sol canadien remonte à 2010. Accompagnée du duc d’Édimbourg, elle a visité Halifax, Ottawa, Winnipeg et Toronto. Tout au long de ma vie, j’ai été témoin de plus de la moitié de l’histoire de ce pays depuis sa Confédération, a-t-elle alors déclaré. J’ai regardé avec la plus grande admiration le Canada grandir et évoluer tout en restant fidèle à son histoire, à son caractère distinctif et à ses valeurs.

Depuis le début de son règne, 13 premiers ministres ont été élus au Canada.

La reine Élisabeth II ne possédait pas de passeport britannique pour voyager à l'étranger, car tous les passeports britanniques sont délivrés au nom de Sa Majesté. Tous les autres membres de la famille royale détiennent un passeport.

En plus de ses visites dans les pays du Commonwealth, la reine Élisabeth II a fait près d’une centaine de visites d’État. Parmi ces pays, il y a la France (6 déplacements), les États-Unis (5), le Vatican (4), l’Italie (4), l’Allemagne (4) et la Belgique (4). Elle a visité plus de 200 villes.

Parmi les pays qu’elle n’a jamais vus dans son règne, mentionnons Israël, Cuba, Madagascar, le Pérou et l'Ukraine.

La reine n’a jamais visité la Grèce depuis son couronnement. Rappelons que la famille de son mari, le duc d'Édimbourg, a été expulsée du pays en 1922, avec le renversement de la monarchie.

Son dernier voyage d'État a eu lieu en Allemagne en juin 2015.

Par ailleurs, il faut souligner que la reine Élisabeth II recevait généralement un ou deux chefs d'État en visite chaque année. Des chefs d’État de plus de 60 pays ont participé à des visites officielles avec la reine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !