•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Formation pour de nouveaux pompiers à Uashat mak Mani-utenam

Des camions de pompier et des boyaux.

Une nouvelle caserne sera construite à Mani-utenam (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Une vingtaine d'étudiants seront embauchés pour former l'équipe de pompiers de la communauté d'Uashat mak Mani-utenam. Cette brigade permettra de sécuriser le service d'incendie dans la communauté et de devenir un partenaire pour la Ville de Sept-Îles dans certains secteurs de la municipalité.

Les futurs pompiers seront formés cet automne pour travailler dans la nouvelle caserne de Mani-utenam actuellement en construction. Une douzaine de personnes ont déjà signifié leur intérêt pour participer à cette formation. Celle-ci doit commencer à la fin du mois septembre et se poursuivre jusqu'en avril 2023.

La caserne de Mani-utenam.

L'ancienne caserne d'incendie de Mani-utenam n'est plus en activité depuis quelques années.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

La communauté désire concrétiser ce projet depuis quelques années, et cette formation permettra d’avoir des pompiers certifiés au lieu de pompiers volontaires.

Ça permet de mettre en place des équipes en rotation. Ça prend des équipes de jour, de soir et des gens sur appel pour la nuit, explique Ginette Fontaine, coordonnatrice de la formation professionnelle au Centre régional d'éducation des adultes (CREA) à Uashat.

Elle affirme qu'il reste encore quelques places disponibles. Les Innus intéressés ont jusqu'à vendredi pour signifier leur intérêt.

Le travail de pompier est valorisant, mais assez exigeant, rappelle Ginette Fontaine.

Un bâtiment.

Le Centre régional d'éducation des adultes offre des formations qui collent avec les besoins du marché du travail.

Photo : Radio-Canada / Delphine Jung

Ça prend une assez bonne forme physique. Il faut aimer le travail d’équipe, parce que les gens sont solidaires lors des interventions. Après, ça prend un jugement professionnel, parce qu’il faut juger rapidement des situations et donner des réactions appropriées, précise-t-elle.

Au terme de cette formation, les pompiers pourront intervenir à Mani-utenam, mais aussi dans d'autres secteurs avec les pompiers de la Ville de Sept-Îles.

« C’est vraiment un emploi lié à la prévention et à la protection des individus et des bâtiments. »

— Une citation de  Ginette Fontaine, coordonnatrice de la formation professionnelle au Centre régional d'éducation des adultes

Les futurs pompiers suivront une formation de près de 400 heures. Le Collège Notre-Dame-de-Foy est le partenaire de cette formation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !