•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des idées connues et efficaces pour contrer l’inflation

Deux tasses de café sur une table.

Préparer son café à la maison, plutôt que l'acheter dans un commerce, fait partie des suggestions pour réduire l'incidence de l'inflation.

Photo : getty images/istockphoto / agrobacter

Radio-Canada

Pour amoindrir l'incidence de l'inflation sur les finances personnelles alors que le phénomène atteint des proportions jamais vues depuis des décennies, les solutions les plus simples pourraient s'avérer être les meilleures, affirme l'avocate Sylvie De Bellefeuille, qui est également conseillère budgétaire et juridique à Option consommateurs.

De passage à Midi Info, sur les ondes d'ICI Première, Me De Bellefeuille suggère de revenir à la base, histoire de pouvoir contrer la hausse des prix, réussir à arriver, ou encore payer le loyer.

On reçoit aussi beaucoup de familles à faible revenu. Pour ces familles-là, toute augmentation de prix a un impact encore plus élevé sur leur budget, parce qu'il n'y a généralement pas beaucoup de gras dans le budget, a ajouté l'avocate, évoquant une faible marge de manœuvre lorsque les prix augmentent.

Les problèmes financiers ne touchent pas uniquement les personnes sans emploi, mais aussi des ménages dont les adultes travaillent, mais qui ne parviennent pas, malgré tout, à joindre les deux bouts.

Ce que nous pouvons voir, nous aussi, c'est du côté des nouveaux acheteurs; depuis les deux dernières années, il y a beaucoup de gens qui ont acheté [une propriété]... Les prix ont beaucoup augmenté, ainsi que les taux d'intérêt. Ceux qui ont un taux variable verront leur taux augmenter de nouveau. Cela aura aussi un impact, poursuit Me De Bellefeuille.

Cette hausse des taux, indique encore l'avocate, peut tomber à un bien mauvais moment pour des acheteurs qui auraient mis la main sur une propriété dont le prix s'établissait à la limite supérieure de ce qu'ils peuvent payer, voire au-delà.

Quelles solutions?

Les suggestions de Me De Bellefeuille pour éviter les mauvaises surprises financières n'ont rien de nouveau : préparer un budget, faire la liste de ses dépenses et tenter de réduire celles-ci.

L'idée est de vraiment ventiler l'ensemble de nos revenus et des dépenses que nous effectuons. Et il n'est pas rare que des gens constatent, lorsqu'ils se prêtent à l'exercice, que leur budget est déficitaire dès le départ, une situation qui n'est pas viable à terme.

À partir de là, il peut y avoir des trucs que l'on peut appliquer, ajoute l'avocate.

Parmi les différentes options, cette dernière évoque la réduction du nombre d'abonnements à des services de diffusion vidéo ou musicale, comme Netflix ou Spotify. Il est aussi question de faire son propre café chez soi et de l'emporter au bureau, plutôt que de se rendre régulièrement dans le café au coin de la rue.

Autre suggestion : réduire le nombre de déplacements en voiture pour effectuer des courses, en combinant des achats ou des trajets à effectuer en un seul trajet.

Me De Bellefeuille recommande aussi de mieux magasiner ses forfaits en matière de services de télécommunications, comme la télévision, Internet ou la téléphonie cellulaire. Les fournisseurs ont ainsi parfois tendance à ne pas indiquer que de nouveaux prix sont disponibles à leurs clients existants, rappelle-t-elle.

Même chose du côté des assureurs, précise encore l'avocate, qui invite à renégocier les tarifs lorsque les contrats arrivent à échéance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...