•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Maison des jeunes de Laterrière accueillera des élèves du primaire pour dîner

Une bâtisse vue de l'extérieur avec un arbre.

La Maison des jeunes de Laterrière se trouve en face de l’École primaire Notre-Dame.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Radio-Canada

La Maison des jeunes de Laterrière accueillera bientôt une poignée d'élèves du primaire dans ses locaux, car ils n’ont pas accès au service de garde dans leur école sur l’heure du midi en raison d’un manque de main-d’oeuvre.

Plusieurs écoles dans la région font face à un pareil problème.

Face aux nombreux appels de parents pour trouver une solution, la Ville de Saguenay a sollicité la Maison des jeunes qui a rapidement accepté de donner un coup de main.

Implantée depuis 35 ans dans son milieu, l'organisation a tout de suite accepté quand on lui a demandé d'accueillir quelques écoliers.

Nous ce que l'on veut c'est aider les familles de notre milieu et de notre secteur, on a les infrastructures, on a vraiment tout ce qu'il faut ici à la Maison des jeunes, a expliqué Claudia Beaulieu, présidente du conseil d'administration de la Maison des jeunes de Laterrière.

C'est les jeunes de toute façon qui vont apporter leurs lunchs. On a voulu tout simplement accommoder en offrant cette possibilité, a poursuivi Luc Blackburn, coordonnateur de la Maison des jeunes.

Cuisine, salles de jeux, salle de coloriage et de bricolage, tout est là pour occuper les enfants.

C'est moi qui vais aller chercher les enfants à l'école, qui vais les apporter ici, faire réchauffer leur repas. Je vais leur préparer des activités, je vais les divertir sur leurs heures de dîner, a enchaîné France Bergeron, adjointe à la planification, qui délaisse son travail administratif pour veiller sur les jeunes.

La seule nouveauté pour les gestionnaires, c'est l'âge de la clientèle.

Normalement c'est des 11 à 17 ans, là on va accueillir plus des maternelle 4 ans à la deuxième année. Les inscriptions, ça ressemble à ça, a exposé aussi Mme Bergeron.

Pour le moment, une dizaine d'enfants sont inscrits, mais si plus de personnes ont besoin du service, la Maison des jeunes ne devrait pas manquer de bras pour épauler les parents.

Si ça va au-delà de 15 personnes, on a une dame qui est intéressée, qui attend notre téléphone pour venir nous supporter, a indiqué Luc Blackburn, qui est l’ancien conseiller municipal du secteur.

D'après un reportage de Flavie Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !