•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens d’Alma exaspérés par les délais entourant la réfection de leur chemin

Trois citoyens côte à côte.

Les citoyens Mireille Grenon, Guy Gagné et Céline Morel se sont présentés à la séance du conseil municipal d'Alma mardi soir.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Des citoyens sont mécontents des retards que connaît le projet de réfection du chemin Saint-François, à Alma.

Certains d'entre eux doivent faire un détour de plusieurs dizaines de kilomètres depuis plus de trois mois lors de leurs déplacements. L’un d’entre eux doit rouler 40 kilomètres.

Une dizaine de résidents se sont présentés à la séance du conseil municipal, mardi, pour faire part de leurs doléances aux élus.

Exceptionnellement, le conseil municipal a décidé de devancer la période de questions pour laisser la place aux citoyens qui, dès leur entrée dans la salle, ont commencé à se faire entendre.

Frustrés, ils ont pris la parole pour dénoncer la situation. Malgré les demandes répétées de la mairesse, les citoyens présents dans la salle se sont agités pendant leur prise de parole.

Le chemin Saint-François est situé à la limite du quartier Saint-Coeur-de-Marie, juste avant la municipalité de L’Ascension. Au début de l’été, une partie de la chaussée a été emportée à la suite d’importantes pluies.

Martine Gagnon a été contrainte de voyager à l’Hôpital d’Alma tous les jours pendant un mois pour son suivi médical.

Ce que je demande, c’est d’être remboursée, a-t-elle réclamé.

La mairesse Sylvie Beaumont a rétorqué qu’aucun congé de taxes ou de dédommagement quelconque ne sera accordé. 

Après la séance, la mairesse s’est dite surprise de la présence des citoyens et de leur mécontentement.

On vise le mois d’octobre tel que ça avait été dit en juin dernier. On est contraint de travailler avec les lois, les réglementations et le MTQ et c’est ce qu’on va faire d’ici le mois d’octobre.

Lise Brisson a remercié le conseiller municipal de son secteur, Yves Gilbert de l’avoir rappelée.

Par contre je n’ai jamais eu de réponse de votre part, a-t-elle lancé, en pointant la mairesse, qui a soutenu ne jamais avoir vu le courriel de la citoyenne ni avoir été mise au courant de ses appels téléphoniques.

C’est pour avoir une date précise de la fin des travaux que Mireille Grenon était présente lors du conseil.

On s’était fait dire qu’au début de l’automne ce serait terminé. [L’avancement des travaux] ça m’inquiète, a-t-elle mentionné.

En plus des désagréments personnels qu’ils vivent, les citoyens soutiennent que la fermeture de la route occasionne des problèmes aux livreurs.

Je commence à être tanné, j’en ai par-dessus la tête et je pense que les livreurs aussi sont tannés a commenté Raymond Roy.

Les citoyens sont sortis de la salle visiblement insatisfaits de la séance. On est venu ici pour rien, a lancé l’un d’entre eux, irrité.

Au mois d'août, le contrat de concevoir le document d'appel d'offres pour les travaux qui vont être réalisés l'année prochaine, a été donné à Stantec, une entreprise spécialisée dans l’ingénierie en construction. La firme étudie aussi la possibilité de réaliser un chemin de contournement. Selon le directeur général la Ville d'Alma, Frédéric Lemieux, les échéanciers sont respectés.

Tout se dirige pour qu'on soit en mesure de le faire [chemin de contournement] au mois d'octobre, affirme-t-il.

Comité MADA

La séance du conseil municipal a aussi permis d’officialiser les membres du comité de suivi qui sera responsable de faire appliquer les recommandations et réaliser les objectifs du Plan d’action de la municipalité amis des aînés (MADA). Il s’agit de Bianka Villeneuve, Jocelyn Tremblay, Jennifer Hollands, Mario Ouellet, Lucie Harvey, Martin Saint-Pierre, Karelle Proulx-Giguère, Gabrielle Côté, Stéphan Simard et Francine Saint-Pierre.

Augmentation Taxibus

Face à l’augmentation de 18 % imposée par la Commission des transports du Québec, qui entrera en vigueur le 12 septembre prochain, Alma a décidé d’imposer une hausse d’environ 10 % pour son service de transport.

Ça nous a demandé de reconsidérer nos coûts. On a eu une bonne discussion et on a décidé de couper la poire en deux. On augmente environ de 10 %. Le reste c’est la ville qui va l’assumer. Au lieu d’une carte à 5 $ c’est 6 $, a expliqué la mairesse Beaumont.Si la mairesse avait déjà fait part de son opposition au redécoupage des circonscriptions électorales fédérales en signant une lettre en compagnie d’autres élus du Lac-Saint-Jean, tous le conseil s’est officiellement prononcé contre le projet en votant une résolution en ce sens.On est 100 % solidaires à notre MRC et à la MRC Maria-Chapdelaine. On dénonce ça complètement. C’est comme illogique tout ça. Il faut qu’il revoit cette position là, a-t-elle conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...