•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC a failli à ses obligations linguistiques durant une fusillade mortelle

Il a fallu 90 minutes à la GRC pour publier un premier message en français après son alerte en anglais.

Façade du bureau de la GRC à Whitehorse le 7 septembre 2022.

Le Yukon compte 14 détachements de la Gendarmerie royale du Canada, dont celui de Whitehorse, qui est bilingue.

Photo : Radio-Canada / Sarah Xenos

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a failli à ses obligations linguistiques en matière de communication d'urgence lors d'une fusillade qui a fait trois morts au Yukon, conclut le Commissariat aux langues officielles dans un rapport préliminaire d'enquête. Il recommande la mise en place d'une politique nationale pour garantir les communications dans les deux langues dans les divisions bilingues du pays.

L’enquête visait à déterminer si la GRC avait respecté ses obligations linguistiques prévues dans la Loi sur les langues officielles et si elle avait fourni au public des services de qualité égale dans les deux langues officielles, peut-on lire dans le rapport préliminaire obtenu par Radio-Canada.

La plainte se basait sur le fait que les messages publiés par la GRC sur ses médias sociaux durant la fusillade mortelle à Faro, notamment pour demander aux gens de se mettre à l’abri, ont d’abord été publiés en anglais et qu’il a fallu attendre plusieurs heures avant d’obtenir une version complète en français.

Capture d'écran d'un message du compte Twitter de la GRC du Yukon.

La GRC du Yukon avait annoncé sur Twitter une situation d'urgence à Faro, demandant à toutes les personnes présentes dans la ville de se mettre à l'abri.

Photo : Twitter/GRCYukon (capture d'écran)

Ce n'est pas la première fois que le Commissariat aux langues officielles soulève des problèmes liés aux communications bilingues durant des situations d'urgence. En 2020, dans son rapport sur l'incidence des situations d'urgence sur les langues officielles (Nouvelle fenêtre), il a notamment été question d'un problème de bilinguisme lors d'une alerte concernant la disparition d'un enfant à Thunder Bay, en Ontario.

Comme je l’ai souligné dans mon rapport, de tels incidents ont révélé des lacunes flagrantes et récurrentes qui peuvent entraîner des conséquences néfastes, voire mettre la vie des Canadiens et des Canadiennes en danger, écrit le commissaire Raymond Théberge dans son rapport préliminaire sur les ratés de la communication d'urgence à Faro.

90 minutes entre le message en anglais et celui en français

Le 26 octobre 2021, un homme a fait feu dans la communauté de Faro, à plus de 350 kilomètres au nord-est de Whitehorse, faisant deux morts et un blessé.

Le plaignant vise notamment les messages publiés par la GRC sur les médias sociaux dans cette affaire.

Le jour de la fusillade, un premier message est publié sur le compte Twitter anglophone de la GRC à 13 h 57, demandant à la population de se mettre à l’abri. Un deuxième message est publié sur ce compte à 14 h 29 pour dire à la population que la menace est levée.

Capture d'écran d'un message du compte Twitter de la GRC du Yukon.

Un message sur le compte Twitter de la GRC du Yukon le 26 octobre 2021 à 14 h 29 indique que l'ordre de se mettre à l'abri a été levé. La GRC informe les habitants qu'ils peuvent s'attendre à une forte présence policière et indique que plus d'informations seront communiquées dès que possible.

Photo : Twitter/GRCYukon (capture d'écran)

Il faut attendre 15 h 26 pour qu’un premier message concernant la fusillade dans la municipalité soit publié sur le compte twitter francophone de la GRC, celui-ci mentionnant uniquement qu’il existe un communiqué en anglais. La traduction française suivra environ une heure plus tard.

La GRC n’a pas rempli ses obligations qui consistent à veiller à ce que des communications de qualité égale dans les deux langues officielles soient transmises au public, écrit le commissaire aux langues officielles, affirmant que la plainte est fondée.

Capture d'écran d'un message du compte Twitter de la GRC du Yukon.

La GRC du Yukon a indiqué sur son compte Twitter en Français le 26 octobre 2021 à 15 h 26 qu'une traduction de son communiqué serait bientôt offerte.

Photo : Twitter/GRCYukon (capture d'écran)

Un bilinguisme important pour la compréhension

Ils auraient dû s’assurer que les communications sortent dans les deux langues, particulièrement dans une situation de sécurité, affirme la directrice générale de l’Association franco-yukonnaise, Isabelle Salesse.

Portrait d'Isabelle Salesse.

Isabelle Salesse est la directrice de l'Association franco-yukonnaise.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

L’Association a elle aussi déposé une plainte pour la manière dont les communications et le système d’alerte ont été gérés lors de la fusillade de Faro, assurant que l’alerte n’a été envoyée qu’en anglais.

C’est une question de sécurité. On veut s’assurer que les gens comprennent, mais c’est aussi l’obligation de respecter la loi et, dans ce cas-là, la loi n’a pas été respectée.

Une citation de Isabelle Salesse, directrice générale de l’Association franco-yukonnaise

Dans le cas de Faro, par exemple, il y avait un mot, je ne me rappelle plus lequel, mais tout le monde s’est demandé ce que ça voulait dire, c’est-à-dire qu’on n’était pas certain si ça voulait dire que la tuerie était en train de se continuer et si les gens devaient continuer à rester chez eux enfermés, explique Isabelle Salesse.

Le Commissariat aux langues officielles a enregistré deux plaintes recevables contre la GRC au Yukon en lien avec les communications auprès du public en octobre 2021 lors d'une fusillade dans la municipalité de Faro, confirme par ailleurs le commissariat par courriel.

Dans son rapport préliminaire, le commissariat fait trois recommandations à la GRC, dont l’une prévoit l’élaboration d’une directive nationale afin de garantir que les messages publiés sur les médias sociaux des détachements désignés bilingues soient diffusés dans les deux langues officielles à un niveau de qualité égale.

La GRC n'a pas répondu aux demandes de commentaires de Radio-Canada.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.