•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Instagram supprime le compte de Pornhub

La page web de Pornhub.

En 2020, le «New York Times» a fait paraître un texte détaillant les vidéos controversées publiées en toute impunité par le géant de la pornographie.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

Instagram a retiré le compte officiel de la société Pornhub de sa plateforme, sans spécifier la raison, alors que la pression exercée par des activistes contre le site pornographique continue d’augmenter.

La page du géant mondial de la pornographie en ligne, dont la société mère, MindGeek, est basée à Montréal, comptait plus de 13 millions de personnes abonnées et 6200 publications au moment de sa suppression, selon ce qu'a rapporté Variety.

La page, qui présentait des contenus non pornographiques, était destinée à faire la promotion des vidéos ainsi que des acteurs et actrices de la plateforme.

Le président du Centre national sur l’exploitation sexuelle des États-Unis, Dawn Hawkins, a déclaré que la page avait directement promu la pornographie et encouragé les gens à devenir des interprètes de contenus explicites.

Instagram choisit courageusement d’arrêter son partenariat avec Pornhub, et il est temps que toutes les entreprises suivent son exemple, a-t-il déclaré à Variety.

Une plateforme très controversée

Les critiques à l’encontre de Pornhub se sont multipliées dans les dernières années. On reproche notamment au site de distribuer des vidéos de pornographie juvénile et de vengeance pornographique.

En décembre 2020, les entreprises Visa et MasterCard ont cessé de traiter les paiements sur le site en raison de la présence de contenus illégaux.

De nombreuses personnes ont entamé des démarches judiciaires contre Pornhub, accusant la société d’exploiter et de monétiser des vidéos diffusées sans leur consentement.

Ces critiques ont mené aux démissions du PDG et du directeur des opérations de l’entreprise en juin dernier. La société a également licencié un nombre inconnu de personnes au sein de son personnel.

L’entreprise pornographique a annoncé avoir pris certaines mesures pour répondre aux critiques, comme la suppression de tout contenu venant de comptes non vérifiés ainsi que la suppression de la fonction qui permettait à tous les utilisateurs et utilisatrices de télécharger n’importe quelle vidéo.

Pornhub a toujours des comptes populaires sur d’autres réseaux sociaux comme Twitter et YouTube.

Avec les informations de The Verge, et Variety

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !