•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le logiciel DALL-E permet maintenant d’imaginer ce qu’il y a à l’extérieur d’un tableau

Le tableau La jeune fille à la perle, qui représente une femme portant une perle à l'oreille ainsi qu'un turban sur la tête, est élargi dans un décor s'apparentant à l'intérieur d'une maison d'époque.

Le célèbre tableau de Johannes Vermeer a pu être prolongé grâce à l'intelligence artificielle.

Photo : OpenAI

Radio-Canada

Le laboratoire d’intelligence artificielle OpenAI, qui est derrière le logiciel de génération d’images DALL-E, a présenté la nouvelle fonction « peinture à l’extérieur » (outpainting), permettant de générer de nouveaux visuels qui repoussent les limites d’une image donnée.

DALL-E peut par exemple imaginer ce qui se trouve en dehors du cadre du célèbre portrait La jeune fille à la perle, de Johannes Vermeer. À partir des informations présentes dans l'image, le système parvient à reproduire le style de l’artiste en imitant les jeux d’ombres et de lumières de l'œuvre originale.

Le programme nécessite toutefois des interventions humaines, puisqu’une personne doit décrire les nouveaux visuels souhaités et étendre l’image de façon progressive, par petites sections.

La fonction peut être utilisée pour développer du contenu original, mais plusieurs internautes ont pris plaisir à générer des extensions farfelues à des images populaires, plaçant par exemple Mona Lisa au centre d’un monde apocalyptique.

Certains modèles d’intelligence artificielle permettaient déjà de produire le même type de résultats, mais DALL-E simplifie considérablement le nombre de manipulations nécessaires. Le système est actuellement disponible en version bêta pour les utilisateurs et utilisatrices de l’application, qui est accessible sur invitation.

Avec les informations de The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !