•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ s’engage à compléter la couverture cellulaire d’ici 2026 au Québec

François Legault et certains de ses candidats en point de presse.

Le leader caquiste François Legault veut étendre la technologie 5G partout au Québec avant la fin de la décennie.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, promet de créer le fonds Infrastructures et données Québec (ID Québec), doté de 3 milliards de dollars, pour compléter la couverture cellulaire du territoire québécois d’ici 2026.

En conférence de presse dans la municipalité de La Pêche, en Outaouais, il s'est aussi engagé à convertir la majorité du réseau cellulaire à la technologie 5G d'ici 2030 et à étendre la fibre optique partout au Québec.

La CAQ dit répondre aux demandes de citoyens et propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME), et vouloir attirer plus d’investissements privés.

Le parti compte d’ailleurs sur des investissements du secteur privé de 4,8 milliards de dollars, qui pourraient s’ajouter à ceux du public au cours du mandat en raison de l’effet de levier que générera le fonds.

Il va s’investir dans le numérique au Québec 7,8 milliards de dollars. C’est beaucoup d’argent. On pense que c’est un choix qui est très stratégique pour que le Québec soit un leader dans le numérique.

Une citation de François Legault, chef de la Coalition avenir Québec

La CAQ évalue actuellement à environ un million le nombre de personnes qui n’ont pas accès à un service de mobilité cellulaire dans les diverses régions de la province. Le processus de cartographie du territoire devrait être achevé d’ici les prochains mois, assure-t-on.

François Legault dit avoir éprouvé de l’inquiétude au début de la pandémie, pendant que le Québec était entièrement confiné, concernant un possible manque de bande passante, puisque le réseau était fortement sollicité.

La province la plus branchée

Le chef caquiste a déclaré fièrement que le Québec est la province la plus branchée au Canada, ce qui, selon lui, suscite de l'envie ailleurs au pays. Cela rend un peu jaloux mes collègues premiers ministres des autres provinces qui attendent après qu’on ait fini de brancher le Québec pour les brancher, a-t-il dit.

Cependant, il a souligné à grands traits que le Canada est en retard dans le développement de la technologie 5G comparativement à d’autres pays.

Il a lancé une flèche au gouvernement fédéral en parlant du virage numérique entrepris par certains États et des investissements majeurs consentis pour les doter de technologies de pointe.

En Europe, il y a des dizaines de milliards de dollars qui s’investissent par les gouvernements, parce que les gouvernements ont compris que pour l’avenir, pour l’économie du futur, il va falloir être branché avec ce qu’il y a de plus moderne, a-t-il affirmé.

Rappelons que le gouvernement de François Legault s'était engagé, lors des dernières élections générales, à brancher toutes les régions à Internet haute vitesse avant la fin de son mandat, ce qu'il a annoncé avoir fait, à quelques exceptions près.

Il y a des personnes qui ont décidé d’attendre quelques mois parce qu’elles ne voulaient pas [le service satellitaire ] Starlink, elles voulaient de la fibre [optique]. Techniquement, tous ceux qui voulaient être branchés sont branchés ou sur le point de l’être d’ici la fin du mois, a-t-il précisé.

Il aura fallu 20 ans et les efforts d’au moins quatre gouvernements successifs pour y arriver. Toutefois, la course contre la montre du gouvernement caquiste pour remplir sa promesse aura coûté son pesant d’or au trésor public.

En janvier 2021, un total de 250 000 résidences n'avaient toujours pas accès à Internet haute vitesse. En tout, les contribuables québécois ont investi à eux seuls 1,3 milliard de dollars pour leur fournir une connexion ultrarapide.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Politique

Pour mieux comprendre les enjeux politiques de l’heure.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Politique.