•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti vert du Canada lance officiellement sa course à la chefferie

Collage des visages de chacun des six candidats à la direction du Parti vert.

Six candidats à la direction ont été approuvés par le Parti vert. En haut, de gauche à droite : Sarah Gabrielle Baron, Simon Gnocchini-Messier et Chad Walcott, et (en bas, de gauche à droite) Anna Keenan, Jonathan Pedneault et Elizabeth May.

Photo : Radio-Canada / fournies par le Parti vert

La Presse canadienne

Le Parti vert du Canada a officiellement présenté samedi les six candidats qui tenteront de devenir le prochain chef du parti à la suite du départ d'Annamie Paul.

Elizabeth May, qui a occupé le poste de 2006 à 2019, tente un retour à la tête de la formation politique.

Au cours du lancement virtuel de la course à la direction, tous les candidats ont promis de rebâtir le parti en défendant auprès des Canadiens les valeurs auxquelles celui-ci tient à cœur : l'environnement et la justice sociale.

À l'issue des élections fédérales de 2021, les verts ne détiennent que deux sièges à la Chambre des communes : ceux de Mme May (Saanich-Gulf Islands) et de Mike Morrice (Kitchener-Centre).

L'ancienne cheffe propose une direction bicéphale. Elle se présente en compagnie d'un chercheur du groupe Human Rights Watch, Jonathan Pedneault. Mme May veut que le parti mène une lutte vigoureuse aux libéraux fédéraux et aux néo-démocrates, à qui elle reproche de ne pas faire trop d'efforts en matière environnementale.

Elizabeth May et Jonathan Pedneault, à Sidney, sur l'île de Vancouver, le 31 août 2022.

Selon Elizabeth May et Jonathan Pedneault, qui se lancent en tandem à la direction du Parti vert du Canada, ce modèle de codirection servira d’une meilleure façon les membres du Parti et la démocratie canadienne.

Photo : Radio-Canada

Deux autres personnes présentent une candidature commune : Anna Keenan, de l'Île-du-Prince-Édouard, et Chad Walcott, de Montréal.

Les autres candidats sont Sarah Gabrielle Baron, de l'Ontario, et Simon Gnocchini-Messier, du Québec.

Les verts utiliseront un vote préférentiel pour choisir leur(s) prochain(s) chef(s) au cours de deux tours de scrutin en octobre et en novembre.

Il nous faut plus de verts au Parlement. Et je sais que cela commence par une très forte direction, a souligné M. Morrice.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !