•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce Québécois a fini tous les jeux de Nintendo 64 en direct sur Twitch

Un homme portant une casquette du personnage de Mario tient un trophée à l'effigie de Nintendo, lors d'une diffusion en direct.

L'instavidéaste AceGamerSam a diffusé en direct pendant environ 12 heures sur Twitch lors de la dernière journée de son défi.

Photo : AceGamerSam

Stéphanie Dupuis

Terminer l’ensemble des 296 jeux vidéo sortis en Amérique du Nord pour la console Nintendo 64 (N64), c’est le défi que vient d’accomplir le Trifluvien Samuel « AceGamerSam » Girard sur la plateforme Twitch – un exploit qui a pris plus de cinq ans à réaliser.

Qui est AceGamerSam?

Je travaille comme ingénieur dans le domaine de la réfrigération. Les jeux vidéo, pour moi, c’est un à-côté, un beau passe-temps, quelque chose qui me permet de me changer les idées.

J’ai commencé à diffuser sur Twitch à la suggestion de proches. Mon parcours à la maîtrise et comme enseignant en génie mécanique m’a amené à beaucoup communiquer, et j’ai un talent pour ça. On m’a suggéré de jumeler mes passions en créant du contenu pour la plateforme.

Un homme montre sa collection de jeux vidéo de Nintendo 64.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La collection de jeux vidéo de Nintendo 64 de Samuel Girard exclut les titres lancés exclusivement en Asie.

Photo : AceGamerSam

À la base, je suis un collectionneur. J’ai commencé ma collection de jeux rétro il y a 12 ans. J’ai majoritairement des jeux de Nintendo Entertainment System (NES), de Super Nintendo (SNES), de Sega Master System, de Nintendo 64, de Sega Dreamcast et de Sega Genesis. Mais les deux consoles pour lesquelles j’ai la collection complète, ce sont la Dreamcast et le N64.

J’ai du matériel pour streamer jusqu'à la fin de ma vie!

C’était quoi la quête d'AceGamerSam au départ?

Ça fait déjà un bon six ans que je suis sur Twitch. Au début, je jouais aux jeux qui m'ont accompagné dans ma jeunesse, comme ceux de Sonic sur Sega Genesis ou encore Super Mario 64 – d’ailleurs, c’est le tout premier jeu auquel j’ai joué sur la console N64.

Une photo d'une console de jeux vidéo Nintendo 64 dans laquelle est insérée une cartouche du jeu Super Mario 64.

Le jeu vidéo «Super Mario 64» est sorti en 1996 sur la console N64.

Photo : iStock

J’aimais beaucoup montrer des jeux de Disney, aussi, comme ceux d'Aladdin et de Mickey Mouse.

Puis, à force d’être sur Twitch, j’ai commencé à parler de mes collections, et que je possédais l’ensemble des jeux de la console N64 sortis en Amérique du Nord. Des gens ont commencé à me demander d’y jouer, car ça leur rappelait leur console de jeunesse. Comme ils ont vu que je répondais à leurs demandes, ils continuaient de m’en faire, et elles étaient de plus en plus nombreuses.

J’ai donc commencé à structurer ça. À ce stade-ci, vers mars 2017, ça faisait presque un an que j’avais commencé mes diffusions. J’avais une quinzaine de spectateurs, avant même que la plateforme connaisse son boom de popularité.

C’était quoi, la structure?

Au départ, je sélectionnais trois personnes en train de me regarder, et elles me choisissaient un jeu.

Le problème, c’est que tout le monde me donnait les meilleurs jeux, donc j’allais écouler les classiques au début, et finir avec les mauvais pour la fin.

C’est là que j’ai instauré un système de points, avec une liste de tous les jeux disponibles. Quand tu regardes mes diffusions, tu accumules des points, et chaque jeu a un coût en nombre de points. Les gens qui me regardent très souvent ont donc pu me demander de bons jeux.

Pendant une bonne trentaine de jeux, aucun classique n’a été demandé, et j’ai pu écouler de moins bons jeux. J’ai réussi à fidéliser mon public comme ça.

Quels sont les critères pour déterminer qu’un jeu est terminé?

C’est certain que je n’ai pas passé tous les jeux à 100 %. Heureusement, je ne suis pas le seul à faire ce genre de défi sur Twitch. Je suis membre d'un groupe dans lequel on essaie de déterminer quel est le minimum requis pour chaque jeu.

Par exemple, pour la série The Legend of Zelda, on détermine que tu as terminé le jeu quand tu bats l’ennemi final et que les crédits apparaissent. Mais il y a des jeux plus complexes qui demandent de la réflexion à ce sujet, comme ceux de sports, de combat, qui ont des fins multiples.

On discute sur un serveur Discord entre nous, on regarde ce que les autres font. Quand quelqu’un fait un défi comme nous, on le recrute, on prend ses informations. On a un document dans lequel on peut suivre tout ça, et qui donne des informations, des connaissances sur les jeux, et on crée des balises.

Quel jeu a clôturé la série?

Super Mario 64. C’était important pour moi, car ça bouclait la boucle. C’est le premier jeu en trois dimensions auquel j’ai joué et rejoué quand j’avais 8 ou 9 ans. Ça m’a accompagné dans ma jeunesse, quand j’allais jouer chez des amis aussi. De retourner à ce jeu et d’y jouer, ça représente une forme de réconfort pour moi.

Vos trois jeux préférés de N64?

Je dirais évidemment Super Mario 64 et Banjo Kazooie, qui sont dans le même style. J’ai adoré Perfect Dark, un jeu de tir à la première personne, et Diddy Kong Racing, un jeu de course.

Un oiseau et un ours, deux personnages de jeux vidéo, se tiennent l'épaule.

Le premier jeu de la série Banjo est sorti en 1998 sur Nintendo 64, et a été rematricé pour la Nintendo Switch récemment.

Photo : Nintendo

Les pires jeux du N64, ce sont lesquels?

Aidyn Chronicles. C’est un jeu très long et très complexe. Ça a du potentiel, mais c’est très difficile à comprendre. Et que dire des longueurs…

Sinon, je pense à Micro Machines, et aussi Hot Wheels: Turbo Racing, un jeu de course. Il demande des temps de réflexe exagérés. Avec 45 heures, c’est le jeu de course qui m’a pris le plus de temps à finir de toute la console.

J’ai d’ailleurs compilé les jeux que j’estime les moins bons et les meilleurs dans un tableau.

Est-ce qu’à un moment, l’abandon du défi a été envisagé?

Je pensais honnêtement que je n’allais pas finir le défi, surtout au début, lorsque j’étais rendu entre les 20e et 70e jeux. Quand je tombais sur un jeu difficile ou très long, très compliqué, je me disais : Là, en ce moment, je ne suis pas en train de m’amuser.

Des fois, aussi, le jeu n'est pas très intéressant et ça décourage les gens à regarder mes diffusions. Je me disais que c'était le mur qui allait me faire lâcher. Il y avait même des périodes où je me mettais à diffuser autre chose. Mais je finissais toujours par y revenir. À chaque nouveau jeu, je retrouvais ma motivation.

Vers le 250e jeu, même s’il est plate, ça ne me dérangeait pas, parce qu’il ne m’en restait que 46 autres à faire.

Autour des jeux 100 à 150, comme j’approchais la moitié du défi, les gens qui regardaient ma chaîne me prenaient plus au sérieux. Je me suis mis à avoir beaucoup plus de vues sur mes vidéos, et ça, c’était très motivant.

Comment AceGamerSam se sent, une semaine après avoir complété son objectif?

Ça crée une espèce de vide, c’est drôle de passer à autre chose. Mine de rien, c’est une routine qui est bien installée depuis plusieurs années. Je n’ai plus ce défi, mais je dois continuer à créer du contenu chaque semaine.

J’ai diffusé, d’ailleurs, cette dernière fin de semaine, et ça faisait drôle. Les gens avaient l’habitude d’aller consulter ma chaîne Twitch pour voir du N64, et là, ça ne sera plus nécessairement ça.

Que retenez-vous de ce défi?

C'est bien de connaître les classiques. On a tous connu les meilleurs vendeurs, les jeux que nos proches avaient. Mais ça ne représente que 1 % du catalogue d’une console. J’ai trouvé des jeux géniaux auxquels je n’aurais jamais joué de ma vie si ce n’était pas de ce défi.

J’ai aussi connu énormément de mauvais jeux aux styles très différents, et il a fallu que j'apprenne de nouvelles habiletés pour les passer. Je me suis fait la main, j’ai développé des techniques, ce qui fait que je n’aborde plus un nouveau jeu de la même manière qu’avant.

Quelle est la suite pour AceGamerSam?

Cinq ans et demi à faire un même défi, c’est extrême. Je vais faire un peu différent pour ma prochaine série.

Ma première console de jeu à vie, c’est la Sega Genesis. Mes premiers jeux, ça a été les Sonic. Je vais donc explorer le catalogue complet sur toutes les consoles où Sonic a eu un jeu. Dès que le personnage de Sonic apparaît dans un jeu, je dois y jouer.

On voit le petit hérisson bleu au centre d'un anneau doré avec le titre du jeu « Sonic The Hedgehog » sous lui. Il apparaît en premier plan devant un paysage composé d'une étendue d'eau, de forêts et de falaises.

Écran d'accueil du premier jeu de la série Sonic, qui a été réédité par la suite.

Photo : SEGA

Ça donne donc plus de 200 jeux auxquels jouer, dont certains sont des compilations. Le premier Sonic, le classique, je vais devoir y jouer entre 15 et 20 fois, car il a été réédité plusieurs fois et mis sur de nombreuses compilations.

Avez-vous peur de vous lasser?

Je joue aux jeux de Sonic depuis mes 3 ans. J’ai maintenant 32 ans. Je me serais fatigué bien avant.

Vivre de la création de contenu, est-ce quelque chose d’envisageable?

Je retire peu de revenus de mes activités en ligne. C’est un petit bonus chaque mois qui peut payer une partie de mon épicerie.

Cet argent me permet tout de même d’encourager d’autres créateurs de contenus québécois sur Twitch, avec des abonnements payants à leur chaîne, notamment. C’est important pour moi, car beaucoup de ces gens sont devenus des amis, à force d’assister à des événements de jeux rétro ou de [sprint vidéo] (speedrun).

Des conseils pour une personne qui veut se lancer un défi semblable?

De base, il faut être extrêmement patient, parce que c’est un projet très long, et plusieurs abandonnent en cours de route. Il faut accepter de mettre de côté plusieurs jeux auxquels on peut avoir le goût de jouer pour que ça reste plaisant tout au long du processus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !