•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avenir d’un terrain vacant s’invite dans la campagne électorale à Nipissing Ouest

Kathleen Thorne Rochon regarde un terrain à travers une clôture.

Les résidents de Nipissing Ouest estiment que le terrain d'une ancienne usine de pâtes et papiers a le potentiel de répondre aux besoins de la communauté en matière de logements.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Les trois candidats au poste de maire de Nipissing Ouest ont commencé à prendre le pouls des résidents concernant l’utilisation du terrain où se trouvait il y a plusieurs années une usine de pâtes et papiers.

L’usine a fermé ses portes en 2002, et les bâtiments ont été démolis deux ans plus tard.

Le terrain est resté vacant depuis, et il a récemment été acheté par la Municipalité, après de longues négociations avec les propriétaires.

La Ville a entrepris la création d’une stratégie pour le développement du terrain, avec l’aide de consultants.

Plusieurs résidents ont fait part de leur opinion lors de consultations publiques dans les dernières semaines.

Dan Roveda, conseiller sortant du quartier 4 de Nipissing Ouest et candidat à la mairie, est ravi de voir que les gens sont intéressés par l’avenir du terrain.

Il résume ce qu’il a entendu jusqu’à maintenant.

« Les citoyens aimeraient qu’on développe des commerces. Les gens aimeraient qu’on aménage le site pour des logements. Un genre de petite ville au milieu de la communauté. »

— Une citation de  Dan Roveda, candidat au poste de maire de Nipissing Ouest

Dans son programme en vue des élections municipales d’octobre, M. Roveda propose la construction d’une résidence pour aînés. Il croit que le terrain serait idéal pour ce projet.

Dan Roveda pose pour une photo.

Dan Roveda se souvient de l'époque où l'usine de pâtes et papiers était l'employeur principal de la ville. Il espère que le terrain sera de nouveau utilisé dans un avenir rapproché.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Il envisage aussi des pistes cyclables et des sentiers, un désir exprimé par plusieurs résidents selon lui.

Dave Lewington, un agriculteur qui vit à Nipissing Ouest depuis 18 ans, a aussi décidé de se présenter à la mairie.

Il n’a pas connu l’époque où l’usine était l’employeur principal de Sturgeon Falls. Ça a toujours été pour moi un site en attente de quelque chose d’autre.

Je sais que la communauté a des attentes, affirme-t-il. Il croit toutefois qu’il ne faut pas sauter d’étapes.

S’il n’a pas assisté aux consultations publiques jusqu’à maintenant, il a rencontré quelques personnes depuis le début de la campagne électorale qui lui ont parlé du terrain.

« Elles voient un besoin [de logements], et elles voient un espace et croient que ça serait l’endroit idéal. »

— Une citation de  Dave Lewington, candidat au poste de maire de Nipissing Ouest

J’aimerais parler à plus de gens, car nous sommes au début de la campagne électorale, mais je crois que ce serait un bon terrain pour une zone résidentielle, mais aussi un espace vert, ajoute-t-il.

M. Lewington prône la division du terrain en plus petites parcelles, entre autres pour permettre à de plus petits entrepreneurs de s’impliquer dans le développement de ce secteur.

On pourrait utiliser les profits de la vente pour avoir un espace vert sans que les contribuables aient besoin de payer, ajoute-t-il.

M. Lewington souhaite aussi rendre le processus administratif plus accessible. Je veux que ce soit plus facile pour les gens de faire avancer les choses.

Dave Lewington pose pour une photo.

Dave Lewington affirme que le prochain conseil municipal devra apprendre des embûches et des conflits qui ont paralysé le travail du conseil sortant.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

La troisième candidate à la mairie, Kathleen Thorne Rochon, a participé aux consultations.

C’était formidable de voir plusieurs personnes de différents horizons s’investir dans ce processus, raconte-t-elle.

Elle affirme avoir une passion pour le développement économique et communautaire. Je vois beaucoup de potentiel dans la communauté.

Tout comme les deux autres candidats à la mairie, et plusieurs citoyens qui se sont exprimés sur le dossier, elle croit que le terrain de l’ancienne usine devrait être utilisé à différentes fins, notamment des logements abordables, des espaces publics et des espaces commerciaux.

« C’est une grande propriété, située au cœur de notre communauté. Nous devons être prudents, et je ne crois pas qu’il y ait seulement une bonne réponse. »

— Une citation de  Kathleen Thorne Rochon

Tout comme Dan Roveda, elle pense que l'emplacement du terrain serait conviendrait à une résidence pour personnes âgées.

Elle est d’avis que la Ville devrait continuer de consulter le public tout au long du développement du terrain, même après le dépôt du rapport des consultations en cours, vers la fin octobre.

Mme Thorne Rochon ne croit pas que l’avenir du terrain sera nécessairement un enjeu électoral.

Ce sera au prochain conseil municipal de prendre les décisions, conclut Dan Roveda.

Si je deviens maire, ce sera une de mes priorités. Nous avons un manque de logements, et c’est un beau morceau de propriété. Il faut qu’on fasse quelque chose avec.

Avec les informations de Aya Dufour

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...