•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau groupe scientifique en Ontario doit tenir sa première réunion en octobre

Une femme porte un masque à Tokyo, au Japon.

Une femme porte un masque pour se protéger contre la COVID-19.

Photo : Getty Images / Tomohiro Ohsumi

Radio-Canada

Santé publique Ontario (SPO) indique qu'un nouveau groupe consultatif scientifique tiendra sa première réunion en octobre et fournira des conseils sur la COVID-19 et les futures urgences de santé publique.

L'agence gouvernementale provinciale indique que la nouvelle équipe lui fournira, ainsi qu'au ministère de la Santé, des conseils scientifiques et techniques en matière de santé publique.

La nouvelle équipe sera connue sous le nom de Comité consultatif scientifique sur les urgences de santé publique de l'Ontario (CCSUSPO) et sera composée de 15 experts multidisciplinaires indépendants qui ne font pas partie de Santé publique Ontario.

L'agence indique qu'elle continuera à fournir des données de surveillance de la COVID-19, y compris les tendances des cas et les données sur les eaux usées.

Le nouveau comité remplacera son alter ego actuel, le Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19, dont le tableau de bord sur le coronavirus ne sera plus mis à jour à partir de la semaine prochaine.

Le nouvel organe ne sera pas indépendant

Dans une note de service adressée à SPO, l'ancien groupe a soulevé de nombreuses préoccupations concernant son remplaçant, notamment un manque d'indépendance dans la sélection des sujets à étudier et une possible entrave à la capacité du groupe à communiquer ses conclusions au public.

Le groupe qui s'apprête à prendre la relève n'aura en effet pas le dernier mot sur ses sujets d'étude, ceux-ci étant soumis à l'approbation de Santé publique Ontario.

Dans le cadre de référence publié jeudi pour le nouveau groupe, Santé publique Ontario (SPO) indique qu'un processus de sélection des sujets sera établi.

Les conditions stipulent que Santé publique Ontario aura l'approbation finale sur ces sujets, qui peuvent être identifiés par le médecin hygiéniste en chef de la province, le gouvernement ou les membres du groupe.

Une photo du Dr Kieran Moore.

Le Dr Kieran Moore est le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada / Alex Lupul/CBC

Un processus de sélection des sujets sera établi afin de s'assurer que les sujets jugés importants par une majorité de membres soient traités, sous réserve de l'approbation de SPO basée sur la portée et les ressources, indique le cadre de référence.

Le nouveau groupe respectera également un protocole d'accord qui stipule que la communication avec les tiers et le public se fera par l'intermédiaire du ministère.

Des frictions avec l'ancien groupe consultatif

L'ancien groupe scientifique - qui a été publiquement en désaccord avec le gouvernement dans le passé - était passé aux mains de Santé publique Ontario en avril, après avoir été jusque là chapeauté par l'École de santé publique Dalla Lana de l'Université de Toronto. Il était en train de mettre en place un nouvel accord avec l'agence gouvernementale lorsqu'il a été informé, le mois dernier, de sa dissolution, a-t-on indiqué.

On avait initialement promis à l'ancien groupe que le nouveau mandat serait fondé sur son mandat initial, selon une note de service du 22 août d'un comité de négociation du groupe scientifique.

Cependant, le 11 août, ce comité a reçu un projet de nouveau mandat, qui, selon la note de service, n'était fondé sur aucun document antérieur sur lequel les parties s'étaient entendues. Après que le comité de négociation eut soulevé des inquiétudes, il a été informé par Santé publique Ontario que le groupe était dissous, ont indiqué des sources au courant des discussions.

Le président et directeur général de Santé publique Ontario a remercié l'ancien groupe pour son travail.

Le Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19 a fourni de précieux conseils scientifiques indépendants pendant plus de deux ans, a écrit Michael Sherar dans un communiqué jeudi.

Nous tenons à remercier tous ses membres pour les contributions très importantes qu'ils ont apportées et continueront d'apporter à la réponse de l'Ontario à la COVID-19, a-t-il ajouté.

Santé publique Ontario a déclaré avoir invité les membres existants du groupe scientifique à soumettre leurs manifestations d'intérêt pour faire partie de la nouvelle équipe avant qu'un appel ne soit lancé au public, le 8 septembre.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...